Faire de Pompidou une citadelle imprenable

  • Un deuxième succès à domicile concrétiserait au meilleur départ que la saison dernière pour les Drômois de Mirian Burduli I. S.
    Un deuxième succès à domicile concrétiserait au meilleur départ que la saison dernière pour les Drômois de Mirian Burduli I. S.
Publié le

Les Damiers comptent bien se servir de la défaite à Nevers pour rebondir et décrocher un deuxième succès à domicile. Et marquer son territoire.

Après leur succès face à Colomiers, les Damiers ne sont pas tombés dans une euphorie démesurée. à commencer par le boss du sportif, Johann Authier, qui, dans un discours sans ambiguïté, avait repositionné ce succès dans son contexte : "C’est une très belle victoire. Nous ne sommes pas champions du monde. Il nous reste encore beaucoup de travail pour exister dans ce championnat très relevé."

Pour autant, la défaite à Nevers est analysée avec lucidité et sans catastrophisme. Une nouvelle fois, il met en exergue l’état d’esprit du collectif : "Jouer vingt minutes à quatorze a perturbé notre projet de jeu. De plus, nous avons perdu rapidement François Uys et ensuite Flavien Vuagnat en seconde période, ce qui a obligé Alexis Armary à descendre en deuxième ligne. Des faits de jeu qui laissent des traces dans l’organisme. Cette fatigue qui s’est accumulée a rendu notre fin de match très compliquée. Tout n’a pas été négatif, nous avons tenu vingt minutes à quatorze et face à Nevers ce n’est pas rien." Et de rajouter : "Il faut apprendre à être plus costaud à l’extérieur."

Armary : "On a remis le bleu de chauffe"

Dans l’attente d’être plus costauds à l’extérieur, les Damiers se doivent de marquer leur territoire et de confirmer leur succès face à Colomiers. La saison dernière, les équipes se déplaçaient pour s’imposer à Pompidou. À commencer par l’adversaire du jour, Carcassonne, vainqueur 22 à 18 il y a un an, de nombreuses défaites avaient été enregistrées par la plus petite des marges : Colomiers, Perpignan, etc. À l’instar du capitaine Alexis Armary, les Drômois sont bien décidés à faire de Pompidou une citadelle inviolable : "C’est clair, ce succès à domicile face à Colomiers nous a permis d’emmagasiner de la confiance. Le groupe a pris de la maturité. Il fait preuve d’un très bel état d’esprit. Nous n’avons pas à rougir de notre défaite à Nevers, l’un des favoris. Cette semaine, nous avons remis le bleu de chauffe. Il nous fallait immédiatement nous projeter vers la réception de Carcassonne. Nous connaissons la qualité du collectif audois. Nous devons aborder cette opposition sans complexe, mettre en place notre projet de jeu, respecter la stratégie définie et faire preuve de plus de discipline qu’à Nevers. Nous avons la volonté de marquer notre territoire. La saison dernière, les équipes se déplaçaient pour s’imposer. À nous de renverser la tendance."

Le succès et la manière dont il a été acquis ont créé un engouement, le public devrait répondre présent. C’est nouveau, il s’identifie à l’équipe. C’était le souhait du staff. Les hommes de Johann Authier devront confirmer leur succès acquis contre Colomiers et face aux Audois, cela ne sera pas une mince affaire, ils en sont conscients.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Denis RAVANELLO
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?