Grenoble : force et fierté ?

  • Deon Fourie sera capitaine face à Montauban.  Photo Icon Sport
    Deon Fourie sera capitaine face à Montauban. Photo Icon Sport
Publié le , mis à jour

Surpassés dans l’épreuve de force à Aurillac, où ils se sont en outre avérés incapables d’une réaction d’orgueil, les Isérois doivent une revanche immédiate à leur public.

Force et fierté, le FCG n’a peut-être jamais aussi peu mérité sa devise que jeudi dernier à Aurillac. Blackboulés par les Cantaliens en mêlée ou sur les ballons portés, les Isérois ont rendu une copie d’une faiblesse insigne, en s’avérant incapables une réaction d’orgueil digne de ce nom, ou du moins digne d’un prétendant au Top 14. Face à ce constat qui fait tache, la sentence n’a évidemment pas tardé à tomber, et c’est donc un pack largement remanié qui sera aligné ce soir face à Montauban. "Peut-être qu’il y aurait aussi eu du turnover si nous n’avions pas effectué une pareille contre-performance, parce qu’il y a des joueurs qui ont fait une très bonne préparation qu’on avait envie de voir, précisait l’entraîneur en chef Stéphane Glas. Je pense notamment à un garçon comme Noa Halaifonua, qui nous avait donné satisfaction lors des matchs amicaux. Il est normal qu’il ait sa chance, tout comme Ostrikov, qui n’a pas encore joué, ou d’autres… Disons que notre mauvaise performance a amplifié cette démarche."

Deon Fourie, nouveau capitaine

Un petit remue-ménage qui s’est matérialisé par un autre changement, et de taille, celui de capitaine. Clément Ancely relégué sur le banc, c’est logiquement Deon Fourie - seul joueur à avoir véritablement évolué à son niveau à Aurillac, où il a évité la débandade à son équipe par son hyperactivité dans le jeu au sol - qui portera les galons face à Montauban, tandis qu’Ancely sera en tribunes. " Deon fait partie des cinq joueurs qui ont été désignés comme capitaines potentiels en début de saison, corrigeait Stéphane Glas. Comme Clément Ancely sera sur le banc vendredi et qu’Enzo Selponi n’est pas disponible, notre choix s’est naturellement porté sur lui. Deon est toujours exemplaire sur le terrain. Il est le seul à avoir évolué à son niveau à Aurillac. On espère qu’il emmènera les autres derrière lui." Auquel cas, son intérim au poste de capitaine n’aurait aucune raison de ne pas être prolongé sur le terme…

Glas : "Élever le niveau de partout"

Toutefois, au-delà des satisfecit et des statuts des uns et des autres, c’est bien un tout autre problème qui constitue aujourd’hui le cœur de la réflexion du FCG : celui de redevenir une équipe conquérante, des fondations aux finitions. "On attend de voir les joueurs élever leur niveau mais dans tous les secteurs, pas seulement en conquête", pointait un Stéphane glas soucieux de ne pas attribuer la faillite d’Aurillac sur un secteur plutôt qu’un autre. "La semaine dernière, malgré nos difficultés, nous avons malgré tout eu quelques ballons à jouer en deuxième période que nous avons très mal négociés. Nous avons senti que les joueurs étaient perdus, que leur confiance s’effritait et ce n’est pas l’image que l’on veut donner. Ça fait partie des matchs à oublier mais qu’on ne doit surtout pas reproduire." Question de force et surtout de fierté.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?