Les jeunes toulonnais souhaitent laisser leur part d’héritage

  • Swan Rebbadj fait partie de cette jeune génération toulonnaise qui rêve d’offrir un titre européen au RCT, en suivant les pas de leurs glorieux aînés. Photo Icon Sport
    Swan Rebbadj fait partie de cette jeune génération toulonnaise qui rêve d’offrir un titre européen au RCT, en suivant les pas de leurs glorieux aînés. Photo Icon Sport
Publié le , mis à jour

S’il s’est imposé comme une référence européenne avec trois Champions Cup, le RCT n’a jamais soulevé la Challenge Cup. Ce défi pourrait permettre à un groupe composé de nombreux jeunes formés au club de continuer sa quête, qui vise à inscrire sa première ligne au palmarès du "RCT nouveau".

Vous connaissez le paradoxe toulonnais ? C’est celui d’un club qui n’a jamais bégayé et balbutié son rugby au moment de faire tomber Clermont-Ferrand (2013 et 2015) ou les Saracens (2014) en finale de Champions Cup, mais qui s’est cassé les dents à deux reprises sur la prétendue "petite" Coupe d’Europe : contre Cardiff en 2010, puis Biarritz en 2012. Oui, car bien avant de devenir la plus grande équipe continentale de la dernière décennie, le RCT a d’abord payé pour apprendre. Vous dites moins grande, moins prestigieuse ? Il n’empêche qu’au terme d’une saison 2018-2019 manquée, les Varois s’étaient promis d’aller décrocher la dernière étoile qui manquait à leur palmarès la saison suivante. Un objectif taillé sur mesure pour un effectif jeune, talentueux et en quête de vécu commun ? "Gagner avec des joueurs formés au club ou même des jeunes Français, c’est bandant", décrivait Julien Dupuy, arrivé à l’intersaison et qui se retrouve en charge du mouvement de trois-quarts directement en quart de finale européen. "C’est intéressant de pouvoir emmener ces joueurs à quelque chose d’exceptionnel : ils ont envie d’aller chercher des trophées, une sélection et ça s’annonce passionnant."

Et s’ils ont été interrompus dans leur élan, alors même qu’ils venaient de terminer invaincus de la phase de poules, et surtout en tête du classement global de la compétition, les Toulonnais, sortis donc avec le dossard n°1, ne comptent pas revoir leur objectif à la baisse. Les joueurs varois interrogés à l’intersaison n’ont d’ailleurs jamais hésité à rappeler que cette réception des Scarlets était leur priorité du début de saison.

Premier trophée du RCT nouveau ?

Trois rencontres pour aller décrocher la lune ? Le groupe a en tout cas fait en sorte d’arriver dans la meilleure forme possible pour ce troisième match officiel de la saison mais surtout le premier à élimination directe. Et après avoir disposé du Lou dimanche à Mayol, les Rouge et Noir semblent fin prêts à en découdre avec les Gallois, même si Patrice Collazo attend de ses joueurs qu’ils gagnent encore en constance : "Il faut un déclic dans la tête. Nous l’avons eu par instants contre Lyon mais il faut qu’on l’ait en continu samedi car nous n’aurons qu’une cartouche. C’est un quart de finale et on n’aura pas le droit à l’erreur." Un déclic qui doit permettre aux Azuréens d’aller décrocher une demi-finale, afin de continuer de croire en un nouveau trophée, qui deviendrait le premier depuis 2015 et qui poinçonnerait la renaissance du RCT.

La première pierre du "RCT nouveau" que s’évertuent à construire méthodiquement Bernard Lemaître et Patrice Collazo ? C’est sans se cacher ce qu’espérait le président du RCT, qui annonçait dès janvier vouloir "renouer avec l’histoire continentale du club". Cette première échéance européenne de la saison pourrait donc permettre de clôturer de la meilleure des manières la saison 2019-2020 du RCT, tout en lançant parfaitement l’exercice 2020-2021. Challenge accepté ? Réponse samedi, peu après 23 heures.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Pierrick Ilic-Ruffinatti
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?