L'homme du match : Chat était partout

  • Camille CHAT of Racing92 during the Quarter-Final Champions Cup match between Clermont and Racing92 at Stade Marcel Michelin on September 19, 2020 in Clermont-Ferrand, France. (Photo by Romain Biard/Icon Sport) - Stade Marcel Michelin - Clermont Ferrand (France)
    Camille CHAT of Racing92 during the Quarter-Final Champions Cup match between Clermont and Racing92 at Stade Marcel Michelin on September 19, 2020 in Clermont-Ferrand, France. (Photo by Romain Biard/Icon Sport) - Stade Marcel Michelin - Clermont Ferrand (France) Icon Sport - Icon Sport
Publié le

Hyperactif dans le jeu courant, fort au sol et parfait dans ses lancers en touche, Camille Chat a pris les Jaunards à la gorge, samedi soir...

On oublie trop souvent que Camille Chat a démarré sa carrière de rugbyman au poste de flanker, en Bourgogne. « Et au fil des ans, on m'a fait basculer en première ligne parce que j'étais trop petit », nous confiait-il dernièrement. De son passé en troisième-ligne, le talonneur du Racing 92 a néanmoins conservé une formidable capacité de déplacement, une hyperactivité dans le combat au sol qui ne se dément pas et une appétence évidente pour le défi physique. Quel match, au Michelin, Camille Chat ! Quelle présence ! Et quelle détermination, lorsqu'il fut question de marquer les Jaunards au fer rouge, en quarts de finale de coupe d'Europe !

Très costaud en mêlée fermée, où il a bien chaperonné le jeune George-Henri Colombe, précieux sur les rucks et renversant à l'impact, Camille Chat fut aussi parfait dans ses lancers en touche, un secteur de jeu sur lequel il fut parfois critiqué, à ses débuts.

De toute évidence, le travail réalisé dernièrement par Camille Chat avec le préparateur mental Yann Le Meur paye aujourd'hui : « C'est Yannick Nyanga (le directeur sportif du Racing 92, N.D .L.R.) qui m'a pour la première fois parlé de Yann (Lemeur), poursuivait-il au fil de cette même interview. Je sentais, à cette période de ma vie, qu'il était temps pour moi de changer quelque chose et de franchir un cap. Très vite, j'ai donc bien accroché avec ce préparateur mental. Notre collaboration a duré environ un an et demi. […] Il m'a mis en situation, m'a fait visualiser des actions de jeu... Avec lui, j'ai repris le geste du lancer seconde par seconde ; il m'a appris à maîtriser tout ce qui se passait dans ma tête et mon corps au moment où je réalisais ce geste. Ca m'a fait beaucoup avancer ». A l'été 2020 et alors qu'il vient d'aider le Racing 92 à se hisser en demi-finale, Camille Chat ne compte plus la moindre faille dans son jeu. Et tout porte à croire qu'il sera, lors des tests de novembre, le talonneur numéro 1 de Fabien Galthié en équipe de France.

Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?

Les commentaires (1)
ppcoulon Il y a 1 mois Le 20/09/2020 à 12:39

Quelle évolution pour ce joueur qui jouait le taureau contre le Brenus après la victoire à Barcelone ! C'est n super type et un très grand joueur : il peut écrir un chapitre majuscule pour le Racing et pour l'EDF. C'est avec des joueur comme cela que l'on aime de rugby .

Le Racing est devenu un super club en sortant de sa formation ces joueurs, il se rapproche de Toulouse avec des valeurs très proches. Bravo au président qui pousse le club dans la bonne direction ( dommage que la MHR ne prenne pas exemple...)