Albi plongé dans le chaos

  • En quelques minutes, l’eau s’est incrustée partout samedi soir au Stadium d’Albi. Le couloir et la pelouse étant inondés, l’arbitre a décidé de reporter la rencontre.
    En quelques minutes, l’eau s’est incrustée partout samedi soir au Stadium d’Albi. Le couloir et la pelouse étant inondés, l’arbitre a décidé de reporter la rencontre. La Dépêche du Midi - Marie Pierre Volle
Publié le

Initialement prévue samedi, le match qui devait opposer Albi à Bourgoin a été reportée. Des conditions météorologiques d’une rare violence ont eu raison de ce match.

Tout se déroulait comme prévu, Albigeois et Berjalliens peaufinaient leur échauffement à quinze minutes du coup d’envoi puis la nature s’est déchaînée. Le Stadium d’Albi est devenu la scène de torrents d’eau qui se sont abattus sur la pelouse, accompagnés d’éclairs. Après dix minutes à s’échauffer sous le déluge, les deux formations sont rentrées au vestiaire, pour ne plus jamais en ressortir… Les événements étaient d’une rare violence, les rafales de vent emportaient tout sur leur passage, y compris les boudins publicitaires situés en bord de terrain, qui ont terminé leurs courses sur la pelouse.

Le CSBJ a refusé de jouer dimanche

"Je n’ai jamais vu ça !", s’exclame un supporter albigeois. Pendant quelques minutes, le match est passé au second plan. Initialement prévu à 19 heures, le coup d’envoi a été décalé une première fois de dix minutes, puis de vingt-cinq. Voyant la pelouse détrempée et les trombes d’eau qui continuaient de tomber sur Albi, le corps arbitral a une dernière fois examiné la pelouse, puis décidé de reporter le match. Une décision accueillie sans réellement de surprise dans les tribunes du Stadium. Ironie du sort, ou signe du destin, la pluie et la grêle ont stoppé quelques secondes après l’annonce du report, avant de reprendre de plus belle une dizaine de minutes plus tard.

Durant les minutes de flottement qui ont précédé la décision finale de l’arbitre, il a été évoqué la possibilité de disputer la rencontre le lendemain de la date initialement prévue, c’est-à-dire ce dimanche. Une solution proposée par les membres du staff albigeois à leurs homologues isérois mais ces derniers ont tout simplement refusé. "Quand on voit ce qui tombe actuellement et la météo qui est prévue pour demain, cela me paraît compliqué pour jouer, explique Jean-Henri Tubert, l’entraîneur de Bourgoin. Ensuite, d’un point de vue logistique c’est pareil. Nombreux comme nous sommes, comment fait-on pour trouver un hôtel et passer la nuit ?" Les Berjalliens ont donc fait le choix de retourner dans l’Isère dès samedi soir.

Le match reporté au 18 avril ?

Voilà un casse-tête supplémentaire dont les deux clubs se seraient bien passés. En cette période de pandémie d’ores et déjà compliquée, personne n’avait prédit que la météo capricieuse allait venir ajouter son grain de sable. Autant en est-il qu’Albi et Bourgoin sont désormais dans l’attente pour connaître à quand va être exactement reportée cette rencontre. Pour l’instant, un créneau se détache, il s’agit du week-end du 18 avril. Date à laquelle est déjà prévu le match qui oppose Dax à Narbonne comptant pour la 1re journée de Nationale. Les Albigeois pourraient donc accueillir les Isérois dans sept mois, en fin de championnat, pour peut-être un match électrique sur le terrain et non pas dans le ciel cette fois. Espérons-le en tout cas.

Vincent FRANCO
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?