Un départ mieux que prévu pour Oyonnax

  • L’entraîneur d’Oyonnax, Joe El Abd a hâte de retrouver la pelouse de Mathon plus foulée depuis six mois pour le combat face à Provence Rugby.
    L’entraîneur d’Oyonnax, Joe El Abd a hâte de retrouver la pelouse de Mathon plus foulée depuis six mois pour le combat face à Provence Rugby. Icon Sport - Icon Sport
Publié le

Avec deux déplacements victorieux, les Oyomen ont pris un départ idéal… À confirmer pour leur grand retour à Mathon.

Joe El Abd ne s’en cache pas "nous avons hâte". Cette petite phrase l’entraîneur oyonnaxien l’avait déjà lâchée à la veille de la première journée de championnat avant que le duel inaugural avec Montauban soit reporté. L’impatience n’est pas retombée alors que ce vendredi soir Oyonnax Rugby va retrouver le synthétique de Mathon plus foulé depuis le 5 mars et une victoire face à Grenoble.

Depuis, l’équipe de "l’Ain et des Montagnes du Jura" demeure invaincue, elle qui vient de signer deux succès consécutifs en déplacement rapportés de Carcassonne et Soyaux-Angoulème. La saison passée, Oyonnax, à l’arrêt du championnat, totalisait trois succès loin de ses bases. À la lumière de ce constat, le départ pris cette saison peut apparaître idéal. "Il l’est, valide Joe El Abd en nuançant, une saison se joue dans le final. La première des choses sera de nous qualifier et pour le faire dans les meilleures conditions nous voulions lancer notre saison sur de bonnes bases à la faveur de la réception de Montauban. Avec le report de ce match il a fallu revoir nos plans. Ces deux victoires assurées à l’extérieur, à chaque fois dans des circonstances difficiles, relèvent de la performance. La saison passée nous avions remporté trois victoires en déplacement, rapporté cinq bonus, nous améliorer sur ce point fait partie de nos objectifs. Lors de nos deux premiers matchs, le groupe a fait preuve de beaucoup de maturité."

Le constat de la maturité peut apparaître paradoxal alors que lors de ces deux matchs des cadres étaient absents et que la confiance a été accordée à de jeunes joueurs. "Beaucoup étaient déjà avec nous la saison passée. Ils font partie intégrante du groupe", rappelle Joe El Abd en soulignant qu’intégrer de jeunes joueurs fait aussi parie des axes de développement retenus par le club, citant en exemple le centre Enzo Reybier lancé dans le grand bain lors du dernier match et soulignant "c’est le plus jeune joueur de Pro D2, il a tout juste 18 ans".

Entretenir la dynamique

Le natif d‘Oyonnax témoigne : "J’ai été très bien entouré. Je n’ai jamais ressenti une telle charge d’adrénaline, mais c’est un stress positif qui pousse à donner le maximum." La charge émotionnelle pourrait monter d’un cran pour celui qui sera encore dans le groupe pour le grand retour à Mathon, un match vers lequel se projette Joe El Abd : "Ce sera un match très important. Nous allons retrouver notre stade et notre public en affrontant le leader. Nous voulons recréer l’identité de forteresse de notre stade, écrire notre propre histoire." Joe El Abd le redit : "Nous avons hâte. Nous voulons entretenir la dynamique, remporter ce combat, et le faire en mettant notre jeu en place, avec de la vitesse." Lors des deux premiers rendez-vous, les Oyomen ont fait mieux que le plan. Mais pas question de s’enflammer. "Il n’y aura pas d’excès de confiance", assure Joe El Abd en dressant un autre plan à respecter "l’une des premières choses que nous demandons à l’équipe est d’être capable de s’adapter et elle l’a très bien fait lors des deux premiers matchs. Nous devons aussi continuer à améliorer notre défense."

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Jean-Pierre DUNAND
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?