Dominic Bird - Maro Itoje : la cage aux géants

  • Dominic Bird - Maro Itoje : la cage aux géants
    Dominic Bird - Maro Itoje : la cage aux géants Midi Olympique
Publié le

On vous l’accorde, au vu du nombre de stars internationales qui s’affronteront sur a pelouse synthétique de l’Arena, on aurait pu choisir de mettre en exergue un affrontement plus « sexy » que celui que se livreront dans la cage ces deux drôles d’oiseaux. Sauf qu’il ne sera pas question samedi de strass et paillettes mais bien de rugby et qu’à ce titre, le duel que se livreront les deux hommes sera bel et bien un des plus décisifs parmi les trente acteurs. Ceux qui en doutent peuvent se référer au quart de finale entre Clermont et le Racing, qui n’a jamais été relancé en fin de première période qu’après le carton reçu par le deuxième ligne francilien Dominic Bird. Arrivé dans les Hauts-de-Seine avec l’étiquette encombrante de « plus grand All Black de tous les temps » avec ses 2,06 m, Bird a en effet connu des débuts délicats, tardant à trouver sa place au sein de l’effectif de Laurent Travers. Une adaptation longue de pratiquement deux ans qui a finalement porté ses fruits, Bird s’avérant désormais un élément indispensable du pack francilien. Bon manieur de balle, à l’aise sur les relances de jeu où il apporte une touche technique aux côtés d’Antonie Claassen, Bird s’avère surtout un atout majeur dans les phases statiques, notamment dans la défense des ballons portés où son envergure permet régulièrement de déstructurer les mauls adverses.

Cerveaux de la touche

Partant de ce constat, Dominic Bird sera forcément dans le viseur des Sarries, à commencer par celui de leur capitaine Maro Itoje, qui lui livrera un combat d’homme à homme. Moins grand de dix centimètres que son adversaire direct, Itoje compense avec une densité et une rapidité d’exécution supérieure, héritée de sa formation de troisième ligne. Des atouts différents pour un même bras de fer qui se prolongera évidemment dans les zones de ruck, où les deux hommes partageront un objectif commun : assurer la conservation des ballons pour leurs partenaires, et priver leurs adversaires de leurs propres munitions. Mais surtout en touche, où ils joueront chacun de leur côté le rôle de cerveau de l’alignement. Atout numéro un du diabolique contre « en miroir » mis en place par Laurent Travers, Bird sera ainsi très probablement chargé de marquer à la culotte son vis-à-vis, chargé des annonces en touche côté anglais, dont la détente sèche et la synchronisation avec Jamie George sont sans équivalent sur le Vieux Continent. Messieurs, faites vos jeux…

Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?