La défense en garantie

  • Sofiane GUITOUNE of Stade Toulousain and Rory ARNOLD of Stade Toulousain during the Quarter-Final Champions Cup match between Toulouse and Ulster at Stade Ernest Wallon on September 20, 2020 in Toulouse, France. (Photo by Pierre Costabadie/Icon Sport) - Rory ARNOLD - Sofiane GUITOUNE - Stade Ernest-Wallon - Toulouse (France)
    Sofiane GUITOUNE of Stade Toulousain and Rory ARNOLD of Stade Toulousain during the Quarter-Final Champions Cup match between Toulouse and Ulster at Stade Ernest Wallon on September 20, 2020 in Toulouse, France. (Photo by Pierre Costabadie/Icon Sport) - Rory ARNOLD - Sofiane GUITOUNE - Stade Ernest-Wallon - Toulouse (France) Icon Sport - Icon Sport
Publié le

La défense toulousaine, redoutable contre l’Ulster, aura encore un rôle à jouer face au potentiel offensif anglais.

C’était un soulagement pour Ugo Mola après la victoire en quart. Avant même de commenter le nouveau récital offensif de son équipe, il tenait à louer la qualité de sa défense, qui avait concédé jusqu’à présent beaucoup de points en championnat : «Nous n’en avons pas mis autant dans la valise. Nous avons réduit le nombre de points encaissés et le dernier essai est un petit peu anecdotique en raison des aléas du match.» La performance collective est effectivement a saluer puisque les Toulousains n’ont craqué qu’en infériorité numérique, alors que le succès était certain et que le staff avait décidé de vider le banc pour préserver ses joueurs. La confusion du moment a permis aux Irlandais d’enfin trouver une faille. Et surtout d’en sortir victorieusement car, malgré douze franchissements, l’Ulster n’était jamais parvenu à concrétiser, vite repris par les défenseurs toulousains, efficaces pour reconstituer un mur. La défense stadiste s’est donc rassurée collectivement (seulement un essai encaissé et quatorze défenseurs battus) grâce notamment à des performances individuelles remarquables à l’image de celle de François Cros (quatorze plaquages, aucun manqué) chez les avants mais aussi celle de Yoann Huget chez les trois-quarts (sept plaquages) qui a fait reculer la ligne d’attaque adverse avec des plaquages offensifs.

Des signaux intéressants alors que les Chiefs d’Exeter sont redoutés pour leur potentiel offensif (meilleure attaque du Premiership), dotés d’une efficacité bien supérieure à celle de l’Ulster. Ce fut une nouvelle fois le cas lors de leur victoire en quart de finale face à Northampton avec seulement neuf franchissements... pour trente et un défenseurs battus et cinq essais inscrits ! Des statistiques offensives qui se rapprochent de celles des Toulousains (douze franchissements, vingt-sept défenseurs battus et autant d’essais marqués en quart de finale). La capacité à résister à l’armada adverse sera la clé de cette confrontation. Les deux formations sont aussi au coude à coude sur le plan des statistiques avec 88% de plaquages réussis par les Chiefs face à Northampton contre 87% pour les hommes d’Ugo Mola, mais les Anglais ont tout de même encaissé deux essais contre les Saints qui ne sont pas réputés pour leur jeu offensif (neuvième attaque du Premiership) !

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?