L'homme du match : Williams, le héros inattendu

  • Harry Williams a inscrit un doublé ce samedi
    Harry Williams a inscrit un doublé ce samedi Icon Sport
Publié le , mis à jour

Dans un match où les Chiefs ont impressionné par leur faculté à se montrer efficace près des lignes, le pilier droit Harry Williams s’est offert un doublé. En plus d’une finale européenne.

Sincèrement, il n’était pas facile de ressortir un homme du match du côté d’Exeter tant les qualités de cette équipe sont collectives. Le leader du championnat anglais, c’est avant tout un rouleau compresseur. Une machine à épuiser ses adversaires et à les fusiller quand le moment se présente.

Le meilleur exemple ? Ce sont les trois premiers essais des Chiefs. À chaque fois, les hommes de Rob Baxter se sont retrouvés avec la possession du ballon à l’approche de la ligne d’en-but toulousaine. Et, à chaque fois, ils ont été tellement structurés pour enchaîner les tas au près qu’il fut impossible de leur piquer la munition. Mieux, avec patience et organisation, ils sont parvenus à avancer, temps de jeu après temps de jeu pour finalement aplatir en terres promises. Pas étonnant qu’Exeter soit réputé pour être le roi du jeu proche des lignes outre-Manche…

Symbole de la progression d’Exeter

Et, au milieu de cette démonstration d’efficacité et de pragmatisme, un homme est parvenu à tirer son épingle, au point d’être le héros de l’après-midi. Son nom ? Harry Williams. Son poste ? Pilier droit. Et ce n’était pas forcément le joueur qui était le plus attendu… Avec son look de rocker, cheveux longs et barbe interminable, il fut l’un des bourreaux des Toulousains. En effet, grâce à sa puissance et sa faculté à sentir les coups, c’est qui a inscrit les première et troisième réalisations des Chiefs. Cette dernière a d’ailleurs mis un coup de massue sur les têtes françaises à l’heure de jeu. Et vous savez quoi ? Williams a marqué là ses premiers essais dans la campagne de Champions 2019-2020, ce qui porte à cinq son total dans la compétition en vingt-cinq apparitions. Il faut avouer qu’il a bien choisi son jour…

Plutôt à son aise également en mêlée fermée, un domaine dans lequel la confusion a régné durant cette rencontre et dans les coups de sifflet de l’arbitre, Williams est le symbole de la progression d’Exeter depuis quelques années. Arrivé en 2015 dans cet effectif, à 24 ans et alors qu’il débarquait de deuxième division (Jersey), l’intéressé a franchi les étapes en même temps que sa formation. Au point de devenir international anglais en juin 2017, lors d’un test-match en Argentine, et de compter aujourd’hui 18 sélections avec le XV de la Rose. Et de s’offrir désormais une finale de Coupe d’Europe… après avoir particulièrement brillé en demie.   

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?