Aurillac s’impose en ténor

  • Juste dans la gestion, Mikheil Alania a surtout marqué un essai de très belle facture synonyme de victoire. Photo Stéphanie Biscaye
    Juste dans la gestion, Mikheil Alania a surtout marqué un essai de très belle facture synonyme de victoire. Photo Stéphanie Biscaye Stéphanie Biscaye - Stéphanie Biscaye
Publié le

Le Stade aurillacois s’est imposé à Sapiac grâce à sa fraîcheur et son intelligence, à l’image du demi de mêlée Mikheil Alania, auteur de l’essai victorieux pour son premier match en pro.

L’action est forte en symboles. Mikheil Alania, 20 ans, inscrit les derniers points d’une victoire enfin scellée. C’est grâce à sa fraîcheur que le Stade aurillacois a forgé son succès. Et le demi de mêlée remplaçant (1,80 m, 78 kg), débarqué il y a un an du RC Armazi en Géorgie, a incarné ce vendredi le visage jeune et déterminé des Cantaliens. L’international géorgien moins de 20 ans a conclu une action rare, unique dira-t-on dans une soirée de Pro D2 plutôt pauvre en spectacle, et qui a pourtant échappé aux averses craintes par les observateurs. Alors que les Montalbanais poussaient dans les 22 mètres adverses pour revenir au score, un coffrage en règle de Jérémy Chaput rendait la possession aux visiteurs. Une passe très courte initiale poussait la défense à monter très haut mais l’action se poursuivait et des décalages étaient créés. Gauthier Minguillon et Thomas Vincent se relayaient, le numéro 9 achevait la remontée de 80 mètres. Une belle récompense pour celui qui connaissait son premier match en professionnel. "C’est exactement ce qu’on lui a dit à la fin du match. Un essai pour un premier match pro, en général c’est bon signe, souriait l’entraîneur des avants Mathieu Lescure. Puis "Michko" a fait une entrée très intéressante par son dynamisme, c’est d’ailleurs pour ça qu’on l’avait pris."

Un groupe très homogène

Ce n’est pas le seul, le Stade aurillacois ayant vraiment acquis une victoire à 23. Il a d’ailleurs dominé au score durant l’intégralité de la rencontre. "Notre fraîcheur a été la plus grosse satisfaction de la rencontre. On s’est appuyé sur toutes les forces vives du groupe et ça a bien pris", poursuit l’ancien troisième ligne. "Tout le groupe a fait le taf et c’est positif, notait l’ouvreur Thomas Vincent. Ceux qui sont rentrés ont amené une grosse plus-value en défense. On est monté comme des morts de faim et ça a payé. Avoir un gros banc ça va nous servir énormément pour la suite." La défense a littéralement étouffé les offensives montalbanaises, sérieusement affaiblies par la sortie sur blessure de Dimitri Vaotoa. On s’est mis toutefois à croire à un éventuel retour de l’USM, poussée par son public et dont le souvenir de Biarritz était encore frais. Mais l’alignement agressif des Aurillacois ne laissait rien au hasard. Ceux-ci prouvent que toutes les équipes sont capables de faire des coups à l’extérieur en ce début de championnat, et surtout qu’il faudra compter sur eux. Ces jeunes pousses ont bien l’intention de démontrer leur valeur. D’ailleurs, Mathieu Lescure a le mot de la fin sur Mikheil Alania, promis initialement à un statut de numéro 3 : "Nous n’avions pas forcément le choix avec deux grosses blessures (Paul Boisset et Hugo Bouyssou, N.D.L.R.) en début de saison donc c’est très bien. On avait besoin d’un suppléant sur le poste et il répond présent en marquant, c’est tant mieux. Pourvu que ça dure…"

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Quentin Put
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?