Azpiazu : « Je veux souligner notre état d’esprit car on n’a rien lâché »

  • Yoann Laousse Azpiazu
    Yoann Laousse Azpiazu Icon Sport - Icon Sport
Publié le , mis à jour

Devant au score à la mi-temps, les Montois repartent de Michel Bendichou avec un point de bonus défensif (22-17). Le capitaine landais, Yohann Laousse Azpiazu, retient malgré la défaite l’état d’esprit affiché par ses coéquipiers.

Yohann, jusqu’au bout du match vous vous êtes accrochés, et vous avez été récompensé avec ce point de bonus défensif…

On y a cru tout le match. A la mi-temps, nous étions en tête donc on s’est dit qu’on pouvait aller chercher quelque chose. Avec ces conditions climatiques difficiles, notre stratégie était claire, à savoir restreindre le jeu. On a fait beaucoup trop de fautes, on aurait pu tomber dans le doute à certains moments. Mais grâce à notre état d’esprit on a mis Colomiers en difficulté et on a pu rester coller au score.


 

Vous êtes devant à la mi-temps, mais votre indiscipline a fait basculer le match en faveur de Colomiers.

De ce point de vue on a fait un mauvais match, notamment sur les ballons portés où on est pénalisé pas mal de fois dessus. Il faudra rectifier le tir pour notre prochain match. Mais, encore une fois, je veux souligner notre état d’esprit car on n’a rien lâché et c’est ce que j’ai envie de retenir ce soir.


 

Aujourd’hui vous étiez demi d’ouverture, alors que votre poste habituel est arrière. Vous aviez déjà joué à ce poste étant plus jeune ?

J’ai commencé à jouer demi d’ouverture mais j’ai très vite basculé à l’arrière. J’ai d’ailleurs effectué tout mon cursus professionnel à ce poste. Aujourd’hui je dépanne à l’ouverture, d’autant que Rémi Talès m’a annoncé qu’on allait être un petit peu en manque à ce poste cette saison.


 

En revanche le capitanat c’est nouveau pour vous ?

Je l’ai été une seule fois l’an dernier. Aujourd’hui il y avait Christophe David sur le banc et Christophe Loustalot qui est blessé, donc c’est un petit peu par défaut. Je préfère être capitaine en tant que demi d’ouverture plutôt qu’en jouant à l’arrière car on est plus proche des cohésions et de l’arbitre.


 

Vous enchaînez un bloc de sept matchs, ce n’est pas trop compliqué physiquement ?

On s’en doutait qu’on allait enchaîner les matchs. Mais d’un autre côté, cela va permettre à certains joueurs, notamment du centre de formation, d’avoir du temps de jeu. C’est bénéfique pour tout le monde car la saison est longue et il va falloir s’appuyer sur tout le monde.


 

Le prochain match, vous irez à Perpignan, quelles sont les choses à corriger en vue de ce match ?

Les ballons portés. Il va falloir clairement corriger notre indiscipline dans ce secteur d’autant que les conditions météorologiques seront certainement différentes. Si on est autant dominé dans ce secteur et qu’on les laisse jouer, l’addition risque d’être lourde.


 

 

Propos recueillis par Alexis Plisson.
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?