Germain, comme aux plus grands jours

  • Germain, comme aux plus grands jours
    Germain, comme aux plus grands jours Icon Sport - Icon Sport
Publié le

Gaëtan Germain a signé à Paris sa première performance majeure sous le maillot de sa nouvelle équipe de Bayonne. Cet artilleur de génie, dont la stature avait vraiment éclaté à Brive, où il avait été élu meilleur réalisateur du Top 14 lors de la saison 2013-2014, a réalisé un sans-faute inestimable face aux perches (quatre pénalités et deux transformations).

Dans le jeu courant, il a agrémenté une très bonne copie d’ensemble, de cette interception assassine sur Gaël Fickou (46e). Le Stade venait juste de revenir à égalité trois minutes auparavant. Sa course en solo de soixante mètres, rapide, très rapide, a séché les hommes de Gonzalo Quesada. « Cette action est vraiment le tournant de la rencontre. ça nous a fait un mal fou alors qu’on essayait de donner du volume à notre jeu », a déclaré le manager parisien. « C’est un simple fait de jeu. Notre défense a très bien pressé et j’ai un peu anticipé. Ce n’est pas un exploit non plus », a relativisé l’intéressé, comme il en a l’habitude, à l’issue d’une partie au cours de laquelle il a inscrit vingt et un points.

À 30ans, son total personnel a dépassé les 1 800 points inscrits en Top 14. S’il devait connaître l’une de ses années faste (300 points de moyenne à Brive lors de ses quatre premières saisons), il pourrait dépasser la barre des 2 000points en 2021. Gaëtan Germain est arrivé à Bayonne à l’intersaison avec un contrat de deux ans, à la suite de deux mésaventures. Sa trajectoire avait quitté Brive pour Grenoble à la suite d’une descente en Pro D2. Avec Grenoble, il est descendu aussi. À Bayonne comme il le fit en Corrèze, il entend visiblement renouer avec ses années fastes qui l’avaient propulsé homme providentiel d’une équipe acharnée.

Midi-Olympique.fr
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?