Béziers, le match piégeux pour Vannes

  • Le RC Vannes à l’instar de Branden Holder devra afficher son caractère face à une équipe de Béziers ambitieuse.
    Le RC Vannes à l’instar de Branden Holder devra afficher son caractère face à une équipe de Béziers ambitieuse. Icon Sport - Icon Sport
Publié le

Dans le top 6 après quatre journées de championnat, Vannes trace sa route avec constance et détermination. Les cinq prochaines rencontres à venir seront d’un tout autre tonneau. Dès ce soir face à Béziers : attention danger !

Qu’on ne s’y trompe pas. Il serait illusoire de penser que Béziers est à sa juste place au classement. "Sur ses deux dernières productions à Biarritz et plus encore contre Grenoble, cette équipe de Béziers a montré l’image d’une équipe de top 6. Elle s’impose face aux Isérois, au terme d’un match accompli, avec une bonne conquête, beaucoup alternance avec du jeu au pied offensif. Déjà cette équipe n’était pas passée loin d’une victoire à Biarritz", rappelle du reste Jean-Noël Spitzer comme pour remettre dans son contexte ce rendez-vous. C’est donc bien une formation biterroise qui débarque en terres bretonnes avec des ambitions. D’une part pour rattraper - si tant est qu’elle puisse le faire ! - les trois défaites de l’ouverture, d’autre part pour retrouver rang plus conforme à son statut au classement. Donc, son ambition première sera de ne pas revenir bredouille. "L’historique des oppositions fait état de matchs gagnés ou perdus à l’extérieur sur de gros scores, mais de petits écarts et de petits scores et petits écarts à Vannes. À chaque fois le perdant a pris un bonus défensif", complète l’entraîneur vannetais.

Une force de caractère

Le RC Vannes devra donc faire montre d’autant de caractère que son adversaire d’un soir et devra se faire mal pour espérer tirer quelque chose de ce rendez-vous. Le staff en est conscient. Mais il sait aussi que son collectif a les moyens de ses ambitions, "même si c’est toujours piégeux de reprendre la compétition à domicile. Il faudra être très vigilant et ne pas penser au-delà de cette rencontre, à la suite des quatre prochaines journées. Nous allons jouer les équipes de haut de tableau et nous allons rentrer dans des schémas où les équipes seront dans la nécessité de gagner, comme Rouen par exemple", confesse encore le boss vannetais. Ce caractère, le RCV devra donc l’afficher, entre autres sur la conquête et sur les ballons portés, un des points forts du collectif (6 essais sur groupés pénétrants), "même si on doit marquer davantage sur nos possessions offensives", estime l’entraîneur vannetais. Reste à mettre tout ceci en musique pour conserver ce statut d’équipe ambitieuse et crédible dans un championnat de Pro D2 où le moindre relâchement peut avoir de funestes conséquences.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Didier LE PALLEC
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?