Du nouveau aux ailes pour Carcassonne

  • Harry Glover  of England scores a try during the Grand Prix Series match betwwen England and Spain Rugby Seven on June 30, 2018 in Marcoussis, France. (Photo by Icon Sport/Icon Sport)
    Harry Glover of England scores a try during the Grand Prix Series match betwwen England and Spain Rugby Seven on June 30, 2018 in Marcoussis, France. (Photo by Icon Sport/Icon Sport) Icon Sport - Icon Sport
Publié le , mis à jour

Fragilisée par les blessures de Julien Rey, Félix Le Bourhis, la ligne d’attaque audoise doute. L’arrivée des jokers, Harry Glover et Deion Mikesell devraient lui donner un nouvel élan.

Les chiffres parlent. Au sein de la maison carcassonnaise, les statistiques ne sont pas forcément flatteuses pour les lignes arrière. Après trois journées, les attaquants audois n’avaient pas encore franchi la ligne de but- adverse. Il a fallu attendre 290 minutes de jeu effectif pour voir (enfin) un joueur de la ligne d’attaque, inscrire un essai. Cette performance revient au jeune centre Guillaume Martocq, qui samedi dernier à Rouen a planté une banderille capitale et décisive pour le premier succès officiel de l’USC (21-13). En ce moment, l’attaque audoise recherche un second souffle. Elle a tout de même des circonstances atténuantes. À l’absence de matchs de préparation, s’ajoutent les blessures de deux cadres : Julien Rey (aponévrose) et Félix Le Bourhis (fracture du poignet). Avec un jeu de ligne fragilisé par les blessures, le président Calamel et son encadrement ont fait appel, à deux jokers médicaux spécialisés à l’aile : un Américain de 23 ans, Deion Mikesel d’un gabarit intéressant (1,90 m, 100 kg) et un Anglais de 24 printemps, Harry Glover revendiquant sous la toise 1, 92 et 97 kilos sur la balance, un spécialiste du rugby à VII qui à ce jour, a disputé 148 matchs officiels avec la sélection anglaise.

"Joueurs aux profils intéressants"

Deux nouvelles recrues dont on espère du côté d’Albert-Domec qu’elles feront le printemps de l’attaque carcassonnaise. "Ce sont deux joueurs aux profils intéressants, argumente Mathieu Cidre. Ils ont participé aux premiers entraînements, satisfaits aux divers tests. Ils ont tous deux de grosses capacités physiques. Outre leur impressionnante pointe de vitesse, ils ont de sacrés appuis. La Covid les a privés de compétition depuis le mois de février. Ils attendent avec impatience de disputer leur premier match. Ce sont deux joueurs motivés et c’est déjà une bonne chose." Outre leur motivation, les deux anglophones espèrent fouler dimanche Aguilera.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Didier Navarre
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?