Labit et Dourthe parlent de Klemenczak

  • Olivier KLEMENCZAK of Racing 92 during the French Top 14 Rugby match between Racing 92 and La Rochelle on February 29, 2020 in Nanterre, France. (Photo by Baptiste Fernandez/Icon Sport) - Olivier KLEMENCZAK - Paris La Defense Arena - Paris (France)
    Olivier KLEMENCZAK of Racing 92 during the French Top 14 Rugby match between Racing 92 and La Rochelle on February 29, 2020 in Nanterre, France. (Photo by Baptiste Fernandez/Icon Sport) - Olivier KLEMENCZAK - Paris La Defense Arena - Paris (France) Icon Sport - Icon Sport
Publié le

Auteur d’un très bon de début de saison dans les Hauts-de-Seine, Olivier Klemenczak, centre du Racing 92, s’apprête à réaliser un rêve, cet automne.

Bien évidemment, Olivier Klemenczak (24 ans) ne disputera aucun des matchs "quatre étoiles" du XV de France, cet automne. De toute évidence, le Racingman est aujourd’hui quatrième dans la hiérarchie des centres tricolores et, avant que la paire Fickou-Vakatawa ne soit démembrée, il faudra probablement attendre des lunes. Malgré tout, l’arrivée de l’attaquant francilien dans le groupe France n’est ni anodine, ni imméritée. Laurent Labit, l’entraîneur des trois-quarts tricolores, explique en préambule : "Pour être franc avec vous, Olivier Klemenczak aurait dû nous rejoindre en février dernier, pour terminer le Tournoi des 6 Nations. Il était malheureusement en vacances et nous n’avions pu aller au bout de notre idée".

Le Toulonnais Julien Hériteau blessé, il a aujourd’hui semblé à "Lolo" que le moment était venu de donner sa chance à son ancien protégé dans les Hauts-de-Seine : "Klemenczak est un joueur qui nous plaît parce qu’il contraste avec le modèle des centres physiques que l’on a pu connaître, à une certaine époque. Il aime les espaces et surtout, ses angles de course sont toujours pertinents. Quand j’ai quitté le Racing (au printemps 2019 N.D.L.R.), j’attendais d’Olivier qu’il sorte de sa coquille, qu’il soit moins introverti. Et c’est ce qu’il a fait. Dans la foulée, il a su trouver du temps de jeu ; il s’est enfin imposé." Si dans le "92", Henry Chavancy et Virimi Vakatawa sont indéboulonnables au centre du terrain, Klemenczak a en effet profité de la blessure de "Riton" (déchirure à la cuisse) pour se faire une place dans l’empire du milieu, dans les Hauts-de-Seine, et réalise à ce titre un très bon début de saison.

Lancé à Dax par Richard Dourthe

Né en région parisienne, Olivier Klemenczak a néanmoins démarré dans les Landes et, après avoir fait ses classes à Soustons, a atterri au centre de formation de l’US Dax à 16 ans. Richard Dourthe, alors patron sportif du club landais, se souvient : "Olivier était moins sec, moins athlétique qu’il ne l’est aujourd’hui. Mais il avait déjà un énorme potentiel. Sur le terrain, il était explosif, dynamique et renversait des adversaires pourtant beaucoup plus lourds. Mais avant de pouvoir le lancer en équipe Une, j’ai dû attendre de très longs mois : en fait, j’ai dû attendre qu’il soit majeur !"

Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?