Opération reconquête à Chanzy pour Soyaux-Angoulême et Rouen

  • Avec seulement une victoire à leur compteur, les Charentais de Ledua Mau doivent s’imposer face à Rouen pour sortir de la zone critique du bas de tableau.
    Avec seulement une victoire à leur compteur, les Charentais de Ledua Mau doivent s’imposer face à Rouen pour sortir de la zone critique du bas de tableau. Icon Sport - Icon Sport
Publié le

L’avant-dernier de Pro D2, Soyaux-Angoulême, accueille Rouen la lanterne rouge. Les deux formations veulent lancer une série positive pour se sortir d’une situation inconfortable.

Candidat déclaré aux places qualificatives et au Top 6, Soyaux-Angoulême a connu un premier bloc en deçà de ses espérances. Avec cinq points au compteur après quatre rencontres, les Charentais ont surtout chuté à deux reprises sur leur pelouse de Chanzy pour lancer leur saison à domicile. Une première depuis la montée du club en Pro D2 en 2016. Selon Adrien Ayestaran le demi de mêlée charentais, le bilan du premier bloc est insuffisant : "Comptablement c’est décevant. On s’est dit les choses, on est passé au travers durant ce bloc." Pour repartir du bon pied et bien négocier cette série cruciale de cinq matchs, le staff Angoumoisin s’est étoffé ces derniers jours avec l’arrivée comme consultant pour les joueurs des lignes arrière de Vincent Etcheto. Pour l’ancien manager bayonnais il n’y a pas de grands chamboulements au programme : "Mon rôle c’est d’amener mes convictions, mon expérience, mon enthousiasme à une équipe qui est pleine de qualité, qui n’a pas eu besoin de moi jusque-là et qui sur les premiers résultats ne donne pas le plein rendement qu’elle devrait donner. Je vais essayer d’amener ça de la façon la plus naturelle possible en sachant garder ma place. Je suis là en tant que consultant". Capable de rendre une belle copie par séquence en témoigne la grosse prestation collective rendue à Nevers durant 62 minutes pour sa précédente sortie, le SA XV recherche désormais de la continuité dans la performance sur la totalité d’un match. À ce stade de la compétition, Soyaux-Angoulême n’a encaissé qu’un essai dans le premier acte. Seul Oyonnax est parvenu à franchir la ligne d’en-but angoumoisine sur les 40 premières minutes. Mais, sur la durée, Soyaux-Angoulême n’a jamais tenu le rythme, même lors du succès à Béziers.

Rouen en quête de repères

Du côté Rouennais le début d’exercice est aussi en dessous des espérances. Rouen a démarré la saison avec plusieurs cas de joueurs positifs au Coronavirus ce qui s’est traduit par un calendrier et un travail physique tronqué. Après trois matchs joués, Rouen n’a toujours pas inscrit le moindre point au classement. Les Rouennais ont flirté avec le point de bonus défensif lors de leurs trois premières sorties s’inclinant de 7 points face à Biarritz, 6 à Perpignan et 8 devant Carcassonne en match en retard le week-end passé… alors qu’il faut, pour rappel un maximum de cinq points pour empocher le point de bonus défensif. Les Rouennais sont malgré tout parvenus à montrer de belles choses durant leurs sorties et tenteront de le traduire comptablement. Erwan Nicolas, Florent Guion retrouveront un stade qu’ils connaissent bien pour avoir porté les couleurs locales, tandis que le manager Christophe Hamacek retrouvera lui aussi un département où il a quelques repères, après avoir entraîné Cognac-Saint-Jean d’Angély en Fédérale 1 jusqu’à la fin de saison dernière… avant de s’engager en Normandie.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Dorian BERCHENY
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?