Arthur Retière, un avènement tant attendu

  • Arthur RETIERE (La Rochelle).
    Arthur RETIERE (La Rochelle). Icon Sport
Publié le

En toute logique, Arthur Retière, 23 ans, devrait effectuer ses premiers pas en bleu au cours de la tournée d'automne. Une récompense logique au regard de la progression de ce grand espoir promis depuis l'adolescence à un grand avenir. Retour sur les grandes étapes de son ascension.

Avril 2014 : les premiers exploits en bleu
A même pas 16 ans, les prouesses d'Arthur Retière commencent à circuler sur la toile. Avec les moins de 18 ans, aux côtés des Dupont et Jelonch, le Bourguignon multiplie les envolées face à l'Angleterre. Le dynamiteur tricolore offre deux essais sur un plateau à Karim Qadiri et Sacha Valleau. Les Bleus s'inclinent d'un petit point mais l'électrique numéro 9 prend date pour l'avenir.

Août 2014 : la conquête olympique
Arthur Retière et l'équipe de France à 7 moins de 18 décrochent le Graal. Les Bleus sont champions olympiques de la Jeunesse, à Nanjing, en Chine. En manque de préparation, le Racingman doit se contenter d'un seul essai face au Japon. Mais la discipline paraît taillée pour ses qualités.

Avril 2015 : le festival de Vichy
Avec l'équipe de France à 7 des moins de 19 ans, Arthur Retière réalise un festival à Vichy. Intenable tout au long de la compétition, il mène les Tricolores à la victoire finale face au Portugal, 40 à 0. Son essai en solitaire, inscrit depuis ses 22 mètres en effaçant quatre défenseurs au passage, épate tous les observateurs.

Janvier 2016 : le baptême à 7
Comme une évidence, Arthur Retière est appelé avec France 7. Il est baptisé à Wellington et dispute cinq étapes du circuit mondial : il crève l'écran avec quinze essais en vingt-six matchs. Par la suite, le natif de Dijon intégrera la préparation aux Jeux Olympiques de Rio. Sans parvenir à bousculer la hiérarchie établie.

Avril 2016 : dans la cour des grands
Le 2 avril 2016, à 18 ans, il dispute ses premières minutes dans l'élite avec une entrée en jeu à Bordeaux-Bègles. Sa seule apparition en Top 14 avec le Racing 92. Car le 8 avril, Vincent Merling, le président du Stade rochelais, annonce sa signature. Le club maritime se frotte les mains d'avoir enrôlé un des grands espoirs français. Arthur Retière espère, lui, pouvoir gagner rapidement du temps de jeu.

10 février 2017 : un doublé dans le Tournoi
Le Tournoi 2017 des moins de 20 ans ne restera pas dans ses annales comme un grand moment. Aligné en 9 d'entrée, Arthur Retière subit le calvaire du 59 à 17 en Angleterre. Une semaine après, il se console avec un doublé face à l'Ecosse. Il se partage le poste de demi de mêlée avec Baptiste Couilloud tout au long de cette frustrante édition.

26 mai 2017 : premier match couperet
Au terme d'une première année concluante (21 matchs, 10 titularisations, 5 essais, toutes compétitions confondues), Arthur Retière est choisi par Patrice Collazo pour mener le jeu des siens en demi-finale du Top 14. Au stade Vélodrome de Marseille, l'espoir ne démérite pas et reste sur la pelouse jusqu'à l'heure de jeu. Mais les rêves de finale des Maritimes seront anéantis par le drop-goal d'Anthony Belleau, son ancien associé à la charnière des Bleuets.

Arthur Retière (La Rochelle), lors de la demi finale de Top 14, face à Toulon.
Arthur Retière (La Rochelle), lors de la demi finale de Top 14, face à Toulon. Avalon / Icon Sport


26 août 2017 : le douloureux déclic
Le Stade rochelais lance sa saison 2017-2018 à Brive. Aligné à l'arrière, Arthur Retière livre une prestation quatre étoiles avec deux essais et des interventions à chaque fois dangereuses. Mais il quitte la pelouse touché. Les examens révéleront une rupture des ligaments croisés du genou gauche. Un crève-cœur pour le joueur, écarté huit mois des terrains en suivant. Mais son passage sur le triangle d'arrière est acté.

31 mai 2019 : il franchit le barrage
Fin mai, La Rochelle s'en va défier le Racing 92 à Colombes avec l'espoir d'accéder au dernier carré. Au terme d'une merveille d'action collective, Arthur Retière inscrit l'essai de la victoire 19 à 13. Son septième de la saison. Le plus important aussi.

4 février 2020 : premier coup de fil de Galthié
Enfin ! Après avoir été si souvent plébiscité, Arthur Retière est appelé au sein du groupe France par le nouveau sélectionneur. Il intègre la préparation du match contre l'Italie. Mais dans la hiérarchie, l'ailier maritime paraît encore en retrait. Il n'aura pas sa chance lors de ce Tournoi 2020.

22 février 2020 : et de huit !
A Marcel-Deflandre, Arthur Retière mystifie la défense toulonnaise et son ami d'enfance Gervais Cordin. Au terme d'une accélération dont il a le secret, l'électrique attaquant plante son huitième essai de la saison. Celui qui lui permettra de terminer meilleur marqueur d'une saison tronquée. Une distinction officieuse, peut-être. Mais sa présence au sommet de cette catégorie statistiques témoigne de son irrésistible montée en puissance.

Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?