Conciliation FFR / LNR : Galthié aura ses six matchs

  • Coach Shaun EDWARDS and head coach Fabien GALTHIE during the French Rugby Team training session at Centre national de rugby on March 4, 2020 in Marcoussis, France. (Photo by Aude Alcover/Icon Sport) - Fabien GALTHIE - Shaun EDWARDS - Marcoussis (France)
    Coach Shaun EDWARDS and head coach Fabien GALTHIE during the French Rugby Team training session at Centre national de rugby on March 4, 2020 in Marcoussis, France. (Photo by Aude Alcover/Icon Sport) - Fabien GALTHIE - Shaun EDWARDS - Marcoussis (France) Icon Sport - Icon Sport
Publié le , mis à jour

L’ultime réunion de jeudi a denoué la crise. Les deux parties se sont enfin mises d’accord. Il y aura bien six rencontres mais le sélectionneur n’aura que 31 joueurs à sa disposition et chacun ne jouera que trois tests.

La réunion de ce jeudi midi aura été la bonne. La fédération et la Ligue, ainsi que les représentants des staffs du Top 14 et le sélectionneur Fabien Galthié sont enfin tombés d’accord sur le calendrier de l’automne.

Laurent TRAVERS head coach of Racing 92 and Toulouse head coach Ugo MOLA before the Top 14 match between Racing 92 and Toulouse on October 10, 2020 in Nanterre, France. (Photo by Sandra Ruhaut/Icon Sport) - Ugo MOLA - Laurent TRAVERS - Paris La Defense Arena - Paris (France)
Laurent TRAVERS head coach of Racing 92 and Toulouse head coach Ugo MOLA before the Top 14 match between Racing 92 and Toulouse on October 10, 2020 in Nanterre, France. (Photo by Sandra Ruhaut/Icon Sport) - Ugo MOLA - Laurent TRAVERS - Paris La Defense Arena - Paris (France) Icon Sport - Icon Sport

Selon nos informations, les parties se sont accordées sur une mise à disposition des internationaux pour les six rencontres prévues. Mais chaque joueur ne pourra disputer au maximum que trois matchs et Fabien Galthié ne disposera d’un groupe que de 31 éléments. Ce groupe pourra toutefois évoluer chaque semaine. Trois joueurs seront remis à la disposition des clubs chaque mercredi soir. Première conclusion. World Rugby avait fixé un calendrier international l’été dernier et la Fédération française sera en mesure de l’honorer. Les Bleus joueront donc six rencontres durant les sept prochaines semaines. "On ne pourra pas échapper aux six matchs de l’équipe de France. C’est non-négociable", avait, de toute façon, martelé Bernard Laporte à l’aube des premières discussions.

Pour avoir tardé à se mettre autour de la table des négociations, FFR et LNR ont multiplié depuis 24 heures les rendez-vous en visioconférence pour tenter de se mettre enfin d’accord. Il faut dire que le ministère des Sports leur en avait fait l’injonction. La fumée blanche est sortie ce jeudi après-midi. Elle "offrira" donc au sélectionneur Fabien Galthié, qui a dû entrer personnellement dans la mêlée des négociations, six rencontres internationales à l’automne, au lieu de trois habituellement. Il pourra jouer le dernier match du Tounoi des 6 Nations face à l’Irlande (le 31 octobre), qui sera préparé avec un match face aux Gallois, une semaine avant. Puis, en novembre, il disputera au mois de novembre l’Autumn Nations Cup. La France étant positionnée dans la poule 2, où elle affrontera les Fidji (le 14 novembre), l’écosse à Édimbourg (le 21 novembre), l’Italie au Stade de France (28 novembre) et disputera son match de classement ou la finale de cette nouvelle compétition - en principe éphémère - le 5 décembre dans les îles britanniques.

Galthié obligé de reculer sur la "méthode des 42"

Voilà pour les premières certitudes. Avec quels joueurs ? Galthié afin de respecter à la lettre la fameuse convention FFR-LNR, qui entérine les relations entre les deux institutions, a communiqué la semaine passée un groupe de trente et un joueurs, qu’il a dû amender à la suite des forfaits des deux seuls Bordelais sélectionnés, Woki et Jalibert, pour cause de tests positifs à la Covid-19. Mais c’est une pierre dans son jardin, il n’aura pas un groupe de 42 sous la main pour travailler comme il le souhaitait tant. "Cette méthode des quarante-deux est celle qui garantit une préparation à haute intensité. Cette méthode s’adaptera aux contraintes qu’on lui imposera." La règle des trois matchs par joueur pourrait le conduire à convoquer entre 30 et 40 éléments, peut-être 42, mais par groupes successifs, jamais en même temps. C’est la grande concession de la FFR après cette épreuve de force. De son côté, la LNR n’a pas pu faire changer le calendrier. Chacun a fait un pas vers l’autre, comme dans toute négociation.

Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?