Le milieu de terrain s’ouvre à l’UBB

  • Le milieu de terrain s’ouvre à l’UBB Le milieu de terrain s’ouvre à l’UBB
    Le milieu de terrain s’ouvre à l’UBB Icon Sport
Publié le

Le forfait de Jalibert et le prochain départ de Tamanivalu évoquent les mouvements qui pourraient traverser l’axe 10-12-13.

L’UBB va forcément tenter quelque chose à Pau. Christophe Urios n’a pas caché que le report du match face à Clermont l’a contrarié : "Cela ne m’a pas calmé, non. Bien sûr que c’est difficile quand on sort d’une contre-performance et qu’on a envie de passer à autre chose. Mais il faut s’adapter en permanence… ça nous fera en tout quatre matchs consécutifs à l’extérieur" La débâcle de Lyon n’est pas encore dissipée dans les mémoires, les Bordelais espèrent juste que le coup de geule mémorable d’Urios aura des effets avec décalage.

Par ailleurs, l’actualité de l’UBB a été rythmée par deux informations : le prochain départ de Seta Tamanivalu pour le Japon d’abord. C’est l’une des premières conséquences financières de la crise de la covid-19. Puis l’annonce du forfait de Matthieu Jalibert On devrait donc voir débuter sa doublure, Ben Botica. Il a joué les quatre matchs de l’UBB, mais comme remplaçant, même si les prolongations de Bristol lui ont offert trente-huit minutes. Le match en Béarn sera le vrai lancement de sa saison, même si elle promettait d’être assez fournie à cause des probables convocations de Jalibert avec les Bleus. Botica n’a plus débuté depuis le 15 février. Il n’a pas la vivacité électrique de son coéquipier mais il est un excellent animateur, à l’aise quand l’équipe tient le ballon et qu’il y a du mouvement autour de lui. Très harnaché du bas du corps, il fait très bien jouer après contact.

Quant au départ de Tamanivalu, cela ouvrira forcément des portes au centre. Jean-Baptiste Dubié et Ulupano Seuteni ont beaucoup joué depuis août. Mais on sent que Pablo Uberti (photo), issu du centre de formation et passé par Grenoble, a franchi un cap. "Oui, il a fait une bonne prparation, dans le registre d’un second centre plutôt rapide", commente Urios. Il a d’ailleurs débuté à Lyon. Dans le Rhône, malgré la tempête, le jeune Yoram Moefana a fait une entrée très réussie, justifiant son statut d’international chez les jeunes (il est arrivé de Colomiers à l’intersaison). "En ce qui concerne Tamanivalu, on a plus pensé au joueur qu’à nous. Mais son départ est aussi un signe de confiance envers Yoram."

Rémi Lamerat aura aussi son mot à dire, mais une blessure à un mollet a contrarié son début de saison. Le poste de centre pourrait être d’autant plus ouvert si Botica venait à se blesser en l’absence de Jalibert, Seuteni pouvant dépanner à l’ouverture. Il l’a fait avec bonheur l’an passé lors d’une mémorable victoire à Clermont.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?