Toulouse : Jelonch jusqu’en 2024

  • Anthony Jelonch va donc prendre la direction de Toulouse pour trois saisons.
    Anthony Jelonch va donc prendre la direction de Toulouse pour trois saisons. Icon Sport - Icon Sport
Publié le , mis à jour

Courtisé par plusieurs grosses écuries, Anthony Jelonch a choisi de ne pas prolonger à Castres et de prendre la direction de Toulouse avec qui il va s’engager pour trois saisons.

Son choix était attendu pour la mi-octobre, Anthony Jelonch (24 ans, 2 sélections) a été ponctuel. Après des semaines de réflexion, le troisième ligne a finalement opté pour le Stade toulousain, comme indiqué dès vendredi par RMC. Il va s’engager pour trois ans avec le dernier champion de France.

Dès le jeudi, le Castres olympique avait officialisé le départ de son joueur en fin de saison. Le Gersois d’origine avait annoncé sa décision à ses dirigeants de quitter le CO, dont il porte les couleurs depuis 2016. Il lui restait à choisir entre Toulouse, Bordeaux-Bègles et Toulon. Malgré une dernière tentative des Girondins, Anthony Jelonch a finalement dit oui au Stade toulousain, qui l’avait déjà dragué il y a deux ans. En Haute-Garonne, il va retrouver Antoine Dupont, son partenaire à Auch, et il remplacera numériquement le All Black Jerome Kaino (37 ans, 81 sélections). Avec ce nouveau départ, le polyvalent troisième ligne cherchera à retrouver les Bleus, lui dont la deuxième et dernière sélection remonte à novembre 2017.

La décision d’Anthony Jelonch va impacter la suite du marché des numéros 8. Bordeaux-Bègles, confrontée à ce refus et aux fins de contrat de l’Australien Scott Higginbotham (34 ans, 34 sélections), du Géorgien Beka Gorgadze (24 ans, 27 sélections) et de Marco Tauleigne (27 ans, 5 sélections), va devoir se retourner. Castres, qui doit trouver un successeur à Jelonch, va-t-il de son côté accélérer sur le dossier Tauleigne ? Un des dossiers majeurs du moment concerne Jordan Joseph (20 ans). Le double champion du monde moins de 20 ans, qui suscite l’intérêt des plus grosses écuries du championnat en recherche à ce poste, est évidemment une priorité aux yeux du Racing 92.

Vincent BISSONNET avec Pierre-Laurent Gou
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?