Ewers, le roc zimbabwéen

  • Exeter Chiefs' Dave Ewers (left) is tackled by Bath's Sam Underhill during the Gallagher Premiership semi final match at Sandy Park, Exeter. 
By Icon Sport - Sandy Park - Exeter (Angleterre)
    Exeter Chiefs' Dave Ewers (left) is tackled by Bath's Sam Underhill during the Gallagher Premiership semi final match at Sandy Park, Exeter. By Icon Sport - Sandy Park - Exeter (Angleterre) PA Images / Icon Sport - PA Images / Icon Sport
Publié le

Arrivé en 2010 du côté d’Exeter, Dave Ewers est un des leaders des Chiefs depuis plusieurs saisons. Il devrait avoir un gros rôle à jouer samedi soir.

Dans chaque effectif se cachent souvent des joueurs de l’ombre, moins médiatisés que certains de leurs coéquipiers mais indispensable dans le dispositif du coach. Dave Ewers remplit tous les critères de ce genre de rugbyman. Le troisième ligne des Chiefs est indéboulonnable du XV de départ d’Exeter depuis son arrivée en 2010, quelques semaines après que la formation de Rob Baxter a gagné son ticket pour l’élite du rugby anglais.

Samedi sera un jour spécial pour le rugueux zimbabwéen puisqu’il devrait, sans l’ombre d’un doute, fêter sa centième titularisation en Premiership lors de la finale face aux Wasps. Un nombre symbolique, qu’il pourrait atteindre lors de sa cent quatorzième rencontre de championnat, c’est dire la confiance que le coach des Chiefs accorde à son flanker.

Duel de haut vol en troisième ligne

Cette saison, le joueur de 29 ans est à mettre au crédit d’une moyenne de plus de dix plaquages par rencontre. Sur la pelouse de Twickenham, toute la troisième ligne d’Exeter aura un duel de très haut niveau à livrer face aux Jack Willis et Brad Shiels entre autres. L’équipe qui gagnera la bataille des rucks et du jeu au sol aura de grandes chances de soulever le trophée après le coup de sifflet final.

Pour réaliser le doublé historique Europe-championnat avec ses coéquipiers, Ewers va devoir faire ce qu’il sait faire de mieux : plaquer, être un poison dans les rucks et rester discipliné, tout en discrétion bien sûr…

Vincent Franco
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?