Florent Campeggia, un leader tout neuf

  • Florent Campeggia, un leader tout neuf
    Florent Campeggia, un leader tout neuf
Publié le

À le voir évoluer, on pourrait croire que Florent Campeggia porte le maillot violet depuis plusieurs saisons. arrivé cet été, il a vite pris ses responsabilités à un poste où l’USB est bien pourvu avec Titouan Guilon et Grégory Maiquez.

Après cinq matchs, Florent Campeggia est le demi de mêlée qui cumule le plus de temps de jeu, même s’il aurait probablement été ménagé ce samedi à Massy en raison d’une gêne à un triceps. L’ancien Berjallien, parti vivre deux saisons à Rouen, redescend de Pro D2 avec un solide bagage. "Il a l’expérience des matchs de haut niveau, estime le manager bressan Yoann Boulanger. Il amène de la qualité technique, sa bonne vision du jeu, du caractère et sa capacité à fédérer autour de lui."

Il est aussi buteur

Très vite, il a gagné le respect de ses partenaires, notamment devant. "Il est ouvert, prêt à discuter" relate le pilier Wikus Harmse. Le joueur de 25 ans est comme un poisson dans l’eau en Bresse. "Je me sens bien, souligne Florent Campeggia. Désormais, je suis libéré et je me permets de chambrer." En match, il aligne les bonnes performances. "Le plan de jeu correspond à ma vision. C’est facile de s’intégrer dans un système que l’on apprécie. Le jeu ici est plutôt ouvert. On peut tenter des choses, il y a l’envie de jouer à la main et de mettre la pression sur l’adversaire", détaille-t-il. "Il se connaît bien, reprend Yoann Boulanger. Il a une énorme confiance dans son jeu et il fait des choses assez marquées, qu’il assume. Par exemple, il a vite pris la responsabilité des tirs au but alors qu’il ne buttait pas à Rouen."

De la densité au poste

à Bourg-en-Bresse, l’émulation est grande en numéro 9. "C’est top, confie Florent Campeggia. Nous savons que nous allons être jugés sur nos prestations en match, donc cela oblige à donner le meilleur. Avec Greg (Maiquez, N.D.L.R.) ou Titou (Guilon), on discute facilement de la performance de l’un ou l’autre. On analyse et on travaille ensemble en dehors des entraînements. Nous sommes tous les trois des joueurs qui collons au ballon, qui avons une bonne vitesse d’éjection et qui savons jouer les coups et s’adapter." En début de saison, il envisageait de partager des feuilles de matchs avec son ancien binôme au CSBJ, l’ouvreur Mathis Viard. Mais celui-ci s’est blessé. Résultat, "Flo" Campeggia a évolué avec différents ouvreurs et a même dû prendre le poste à Tarbes. Sans doute son match le moins abouti au cœur d’un début de saison démarré pleine bourre.

Julien VEYRE
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?