Les Wasps tiendront bien leur place

  • Les Wasps de l’ancien Toulonnais Malakai Fekitoa ont remporté neuf de leurs dix derniers matchs de Premiership depuis le redémarrage du championnat début août.
    Les Wasps de l’ancien Toulonnais Malakai Fekitoa ont remporté neuf de leurs dix derniers matchs de Premiership depuis le redémarrage du championnat début août. PA Images / Icon Sport - PA Images / Icon Sport
Publié le

Proches d’être remplacés par Bristol à cause de cas de coronavirus dans leur effectif, les Wasps vont finalement pouvoir disputer cette finale.

On a connu meilleure manière de préparer une finalede championnat. C’est seulement ce mercredi que les Wasps ont appris qu’ils pourraient défier les Chiefs d’Exeter et tenter de remporter le Premiership. La covid-19 a complètement chamboulé les plans du club basé à Coventry avant ce dernier match de la saison. Le 14 octobre, sept cas de coronavirus étaient recensés au sein du club dont quatre joueurs.

Ce lundi, après la série de nouveaux tests, quatre cas supplémentaires ont été détectés. Et l’hypothèse d’un remplacement des Wasps par Bristol en finale avait pris de l’ampleur outre-Manche. Mais ce mercredi, les organisateurs ont donné leur feu vert aux joueurs de Lee Blackett pour disputer cette finale tant attendue. Aussitôt l’aval donné, les Wasps ont repris le chemin de l’entraînement, soit trois jours seulement avant le duel face aux Chiefs à Twickenham.

Une dynamique sportive intacte ?

Il ne faut pas être fou pour avouer que les Wasps ne partent pas favoris dans cette finale. Le coronavirus est venu réduire encore un peu plus les chances de victoire de Joe Launchbury et de ses coéquipiers. Mais il y a tout de même du positif à retenir. Au niveau sportif, le club basé à Coventry reste sur une série de sept victoire dont la dernière face à Bristol en demi-finale. En cette période compliquée pour eux, les Wasps doivent s’appuyer sur ces signaux positifs pour se préparer au mieux à la rencontre de samedi.

D’autant qu’ils vont retrouver une équipe d’Exeter qu’ils ont largement battue lors de la dernière journée. Même si les Chiefs avaient fait tourner ce jour-là, cela reste un détail important. Quoi qu’il en soit, Blackett et ses protégés vont devoir réaliser le match parfait sur la pelouse de Twickenham pour remporter un titre qui les fuit depuis 2008 et faire oublier le limogeage de David Young en février dernier après neuf ans de bons et loyaux services.

Vincent Franco
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?