Montpellier enfin au pas ?

  • Cobus Reinach et les Montpelliérains ont-ils lancé leur saison ? Il faudra le confirmer sur la durée ... Photo Midi Olympique - Patrick Derewiany
    Cobus Reinach et les Montpelliérains ont-ils lancé leur saison ? Il faudra le confirmer sur la durée ... Photo Midi Olympique - Patrick Derewiany Midi Olympique - Patrick Derewiany
Publié le

Après un début de saison gâché par son indiscipline chronique, le MHR a enfin rendu une copie propre la semaine dernière face à agen. une rigueur que les cistes vont devoir conserver.

Une petite devinette pour commencer : qui est le pire ennemi du MHR en ce début de saison ? Réponse : lui-même. Avec une moyenne de 17,5 pénalités concédées par rencontre, Montpellier est la deuxième équipe de Top 14 la plus pénalisée derrière le Castres Olympique. Elle paraît bien loin la finale de championnat de France 2019… Mais l’on s’égare. Dire que le MHR se tire une balle dans le pied depuis cinq journées tient du doux euphémisme, tant les chiffres sont édifiants : pour la venue (et la victoire) de Pau, les Montpelliérains ont terminé le match avec 24 pénalités sifflées contre eux, et deux cartons jaunes (Camara et Galletier, celui donné au premier ayant été clairement le tournant du match). Au Racing, les Cistes ont concédé 20 pénalités, et de nouveau écopé de deux cartons jaunes (Forletta et Camara).

À Toulon, rebelote : 18 pénalités et deux cartons jaunes (Guirado et Tisseron). Cela ne pouvait plus durer. Alors les Héraultais ont travaillé. Ils ont même fait venir spécialement l’arbitre Alexandre Ruiz toute une journée durant pour les aider à résoudre leurs problèmes. Et, ô miracle, il semblerait que leurs efforts aient payé. Contre Agen, les coéquipiers d’Arthur Vincent n’ont concédé que 9 pénalités et un carton jaune (encore à Camara, celui qui vaut à l’international d’être suspendu pour cumul de trois cartons jaunes). Sachant qu’ils n’avaient concédé que quatre pénalités jusqu’à la 65e minute… soit un score digne des plus grandes équipes. Certes, il faut aussi le pondérer face au niveau de l’adversaire, mais l’on ne peut pas dire que les Agenais ont livré une mauvaise prestation au GGL Stadium.

Et maintenant, de la constance !

Conscient de cette terrible carence, le staff héraultais a fait le nécessaire et veut croire en ces progrès, à l’image de l’entraîneur adjoint Pierre-Philippe Lafond : "La discipline est un gros point noir de notre début de saison, clairement un secteur dans lequel on n’était pas satisfaits. Les joueurs ont travaillé dur, le staff a travaillé dur, on voulait montrer une autre image et envoyer de bons signaux à l’arbitre. On a réussi à faire des choses mieux, mais ce n’est pas un aboutissement, il va falloir le répéter dans le temps. Il faudra renouveler ces efforts, cette précision, cette régularité dans ce domaine-là. Mais on va savourer d’avoir réussi à gommer ces erreurs."

Répéter, renouveler, se montrer constant dans la discipline. C’est là le nouveau et grand défi des Montpelliérains, qui vont de voir se débarrasser une bonne fois pour toutes de cette faiblesse : "L’héritage de cette équipe fait qu’elle est très indisciplinée depuis plusieurs années" commentait le manager Xavier Garbajosa. Voilà un triste héritage dont le MHR ferait bien de se débarrasser, et au plus vite. 

Simon VALZER
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?