Bastareaud : « Un bon pas en avant »

  • Mathieu Bastareaud ( Lyon) face à Toulouse.
    Mathieu Bastareaud ( Lyon) face à Toulouse. Icon Sport - Icon Sport
Publié le

Forcément satisfait de la performance de son équipe après la victoire à Toulouse ce samedi (16-7), notamment sur le plan défensif et dans les rucks, le troisième ligne de Lyon Mathieu Bastareaud sait que la saison des siens est enfin lancée.

A Pau, vous aviez aussi menés largement avant d’être rejoints sur la fin. Cette fois, vous avez su tenir jusqu’au bout. Aviez-vous retenu la leçon ?

Il faut croire que oui. Le scénario était un peu identique, sauf que nous avions pris deux cartons jaunes contre un seul cette fois-ci. Là, nous avons réussi à rester solidaire face à une équipe qui nous a mis beaucoup de pression. Nous n’avons pas craqué. Cela montre la force de caractère de ce groupe.

Êtes-vous d’accord pour dire que votre défense vous a fait gagner ce match ?

Oui. Des matchs comme ça, contre des grandes équipes à l’extérieur, se construisent sur une grosse défense. La discipline est un peu notre problème cette année, avec beaucoup de cartons reçus et de nombreuses fautes sanctionnées. Là, il y a eu un gros effort de la part de tous. Si on doit résumer ce match, je dirais qu’il y a eu énormément de solidarité. On connaît les qualités du Stade toulousain, qui joue beaucoup et bien. Nous sommes parvenus, cette fois-ci, à freiner cette formation.

Une équipe toulousaine à qui il manquait de très nombreux joueurs. Cela change-t-il quelque chose à votre performance ?

On ne va pas faire la fine bouche. On connaît tous le contexte. Je suis désolé dire ça mais ce n’est pas notre problème. Toulouse a, à la fois, la chance et la malchance d’avoir beaucoup de joueurs sélectionnés. Mais nous ne sommes pas posés la question de qui on allait avoir en face. Cela reste quand même une belle équipe. Nous nous sommes concentrés sur ce qu’on avait à faire. Et cela nous a souri.

Mais n’aviez-vous pas ciblé justement ce déplacement à Toulouse à ce moment de la
saison ?

On s’est dit que nous n’avions rien à perdre. Toulouse est une des meilleures équipes d’Europe mais nous nous sommes davantage concentrés sur nous cette semaine. Nous avions aussi des absents, notamment en deuxième ligne, et je crois qu’on alignait le pack le plus petit du Top 14. On avait décidé de faire des choses simples mais de bien les faire.

Notamment dans le jeu au sol ?

Face à une équipe comme Toulouse, si on ne met pas la tête dans les rucks, on se fait emporter. Mais il s’agissait de le faire aux bons moments. Il fallait s’appliquer à bien circuler autour des rucks. Car, si on se consommait à trois ou quatre, on était morts. On a su être intelligents et patients dans ce secteur.

Votre saison est-elle définitivement lancée désormais ?

Notre début de saison a été compliqué, avec cette défaite à la maison (contre le Racing 92, N.D.L.R.) puis un déplacement dur à Toulon. On avait dit qu’on voulait réellement lancer notre saison contre Bayonne car plein de choses n’allaient pas. On peut s’en servir comme match référence. Je suis fier ce qu’on a fait aujourd’hui mais il ne faut pas lâcher car le Top 14 est un marathon et on a besoin d’une remise en question tous les week-ends. Cela reste tout de même un bon pas en avant.   

 

Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?