De Lyon à Toulouse, question de timing

  • Josua TUISOVA (Lyon) et Tristan Tedder (Toulouse).
    Josua TUISOVA (Lyon) et Tristan Tedder (Toulouse). Icon Sport
Publié le

Véritablement lancés dans ce Top 14 depuis plusieurs semaines après un départ raté, les joueurs du Lou savaient que le moment était bon pour venir piéger des toulousains trop handicapés par les absences. 

Bien sûr, il s’agit toujours dénoncer les mêmes généralités, lesquelles ont pourtant un fond de vérité : oui, Toulouse possède un magnifique effectif et donc des ressources précieuses. Mais cette équipe a beau être une pâte à modeler de luxe, qui peut se former, se déformer et se reformer à souhait, celle-ci présente tout de même des limites. Elles ont en partie été atteintes samedi. Non, les Rouge et Noir ne sont pas en manque de talents pour les prochaines, comme l’ont prouvé les entrées des jeunes Meafou, Youyoutte ou Théo Idjellidaine, qui furent à deux doigts de renverser le cours du match. Mais, alors que les Baille, Marchand, Cros, Dupont, Ntamack ou Ramos brillaient quelques heures plus tard avec les Bleus, alors que les Castets, Rory Arnold, Elstadt, Médard, Huget ou Tauzin quattent actuellement l’infirmerie, le forfait de dernière minute de Cheslin Kolbe est apparu comme le coup dur de trop. Malgré ses bonnes intentions, ce Toulouse-là est tombé dans les griffes du Lou. « Force est de reconnaître que nous n’avons pas su trouver les solutions, regrettait Ugo Mola après le coup de sifflet final. Contre une équipe qui nous a proposé la guerre du jeu au sol, nous n’avons pas eu cette capacité à jouer debout, à enchaîner et à mettre de l’avancée. Nous sommes tombés dans le panneau du faux rythme, face à un adversaire plus aguerri et en place

stratégiquement. C’est un petit coup d’arrêt car nous étions sur une dynamique ultra positive mais on ne va pas se chercher d’excuse. Quand on perd avec zéro point, on rentre à la maison, on se met au lit et on réfléchit pour la semaine prochaine. » Parce que, jusqu’à début décembre, les semaines risquent justement de se ressembler en cette période de doublons. Pout autant, Sofiane Guitoune veut y voir des raisons d’espérer : « ça fait ch... mais, en deuxième mi-temps, nous avons eu une meilleure gestion et les jeunes ont fait une super entrée, en apportant beaucoup de vitesse et de dynamisme. Je ne suis pas inquiet, j’ai confiance en ce groupe. » Il est certainement dans le vrai.
 

Couilloud : « L’état d’esprit a changé »


Toujours est-il que le jour était opportun pour piégerles derniers champions de France. Forcément... Et les Lyonnais le savaient mieux que personne. « On ne va pas faire la fine bouche, avouait Mathieu Bastareaud. On connaît tous le contexte. Je suis désolé dire ça mais ce n’est pas notre problème. Toulouse a, à la fois, la chance et la malchance d’avoir beaucoup de joueurs sélectionnés. Mais nous ne sommes pas posés la question de qui on allait avoir en face. » Ce que Jean-Marc Doussain illustrait à sa manière : « Venir ici, ça reste dur. On ne sait jamais si on va repartir avec vingt, trente ou quarante points... » Là, il est surtout reparti avec une victoire précieuse et marquante. Laquelle prouve combien Lyon est cette fois bien lancé. « Nous n’avons vraiment démarré la saison qu’à la troisième journée, expliquait Baptiste Couilloud. Je sens depuis que l’état d’esprit a changé. Tout le monde a basculé et ce succès à Toulouse peut être fondateur. »

En tout cas, il va permettre au club rhodanien de continuer à construire son exercice. Ce qui est évidemment plus simple quand les victoires se suivent. « Je crois aussi que notre saison est lancée depuis le match contre l’Union Bordeaux-Bègles, notait le manager Pierre Mignoni. Je connais mon effectif et je sais que, lors des deux premières journées (contre le Racing 92 et à Toulon, N.D.L.R.), nous n’étions pas entrés dans ce Top 14. Nous étions encore dans les matchs amicaux. Il y a des raisons car nous avons vécu deux mois difficiles cet été mais le stage de trois jours effectué avant la réception de l’UBB nous a fait énormément de bien. » Et, franchement, ça se voit.             

Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?