Perpignan entre les gouttes

  • Matteo RODOR (Perpignan).
    Matteo RODOR (Perpignan). Icon Sport
Publié le

Freinés par des conditions climatiques difficiles au coup d’envoi, les Catalans se sont finalement imposés avec le bonus offensif et signent un sixième succès de rang.

Et de six pour l’Usap ! Le club catalan a égalé sa meilleure série d’invincibilité en Pro D2 en signant, vendredi contre Montauban, une sixième victoire consécutive. Certainement pas la plus aboutie de la saison, encore moins la plus belle. Et pour cause. La forte pluie qui s’est abattue avant le coup d’envoi de la rencontre a détrempé la pelouse d’Aimé-Giral, obligeant les Sang et Or à modifier leur plan de jeu. « On arrive dans le rugby d’hiver, il faut s’adapter », résumait Perry Freshwater en conférence de presse d’après-match. Dominateurs, les coéquipiers de Mathieu Acebes n’ont pas trouvé leur rendement offensif habituel. Mais malgré un jeu plus restrictif, Perpignan a planté par trois fois et s’est emparé du bonus offensif en fin de match. « Avec les conditions et la pluie qui s’est abattue avant la rencontre, ça a été un match haché. On a réussi à conserver le ballon malgré tout. On retiendra la victoire et le bonus, c’était l’objectif. Nous avons validé notre succès à Nevers », lance Lucas Bachelier. « Il y a eu plein de déchets avec ces conditions. C’était difficile de mettre de la vitesse dans cette rencontre. Nous voulions mettre du volume, mais il fallait davantage garder le ballon. On a vu plus de chandelles que de jeu au large… et la pluie a nivelé les niveaux. Mais nous sommes satisfaits. Montauban n’a rien lâché. On est très contents de ces cinq points, c’était très important », confirme Perry Freshwater.
 

Aucun essai encaissé : une première cette saison


Si elle a tenté de mettre de rythme, c’est par des actions à zéro et une passe que l’Usap a trouvé la faille dans la défense adverse. Une feinte de Sadek Deghmache d’abord, la puissance de Shahn Eru ensuite, puis la vitesse de Ben Volavola ont permis aux Sang et Or de faire la différence dans l’axe. « L’essentiel est sauvé. C’est ce qu’il fallait ce soir. L’Usap a besoin d’engranger les points et de marquer les esprits à domicile. On a fait les efforts pour. Je reste mitigé malgré tout, car on a les moyens de faire beaucoup mieux dans beaucoup de secteurs », tempère le talonneur Charles Géli. Au-delà de la victoire bonifiée, Perpignan peut aussi se satisfaire de ne pas avoir encaissé d’essai contre Montauban. C’est la première fois de la saison que les hommes de Patrick Arlettaz restent infranchissables au cours d’une même rencontre. « Je retiens aussi la défense. On s’était donné comme objectif avec Gérald Bastide de ne pas prendre d’essai contre Montauban, c’est chose faite », confie Matteo Rodor. Avec seulement seize points encaissés en moyenne par match, Perpignan est par ailleurs devenu la meilleure défense de Pro D2. Le tout avant un déplacement très attendu à Colomiers, la bête noire des Sang et Or.
 

Par Émilien VICENS.
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?