Du lourd pour Toulouse, Clermont et Montpellier

  • Exeter Rugby and Toulouse players applaud the NHS during the European Challenge Cup semi final match at Sandy Park, Exeter. 
By Icon Sport - --- - Sandy Park - Exeter (Angleterre)
    Exeter Rugby and Toulouse players applaud the NHS during the European Challenge Cup semi final match at Sandy Park, Exeter. By Icon Sport - --- - Sandy Park - Exeter (Angleterre) PA Images / Icon Sport - PA Images / Icon Sport
Publié le

Mercredi, l’EPCR a procédé au tirage au sort des poules de Champions Cup pour cette édition 2020-2021 qui voit sa formule exceptionnellement évoluer. Certains clubs français n’ont pas été épargnés.

Mercredi, le tirage au sort des poules de Champions Cup, à Lausanne, a rendu son verdict. Vu le contexte des derniers mois et afin de dégager des dates pour finir les éditions européennes 2019-2020, l’EPCR a exceptionnellement concocté une nouvelle formule. Laquelle réunit vingt-quatre clubs (les huit premiers de Top 14, Premiership et Pro 14). Ces derniers étaient répartis en quatre chapeaux suivant le classement dans leur compétition domestique. Le tirage les a ensuite placés dans deux poules différentes, au sein desquelles les équipes du chapeau 1 affronteront celles du chapeau 4, quand celles des chapeaux 2 et 3 se retrouveront. Sachant que deux formations d’une même compétition ne peuvent jouer l’une contre l’autre. Bref, c’est un peu complexe mais les oppositions sont désormais connues. Si l’Union Bordeaux-Bègles et Lyon, "protégés" par leur position dans le premier chapeau, sont un peu épagnés, Toulouse, Clermont et Montpellier sont moins bien lotis. Les Toulousains affronteront dans cette Champions Cup leurs deux derniers adversaires sur la scène continentale, à savoir l’Ulster et le champion d’Europe Exeter, qu’ils ont récemment croisés en quart et demi-finale. Opposée à Bristol et au Munster, l’ASMCA ne part pas favorite, pas plus que le MHR qui se frottera au Leinster et aux Wasps.

Huit clubs reversés en Challenge

L’UBB sera opposée Newport et Northampton, quand le Lou devra prendre le dessus sur Glasgow et Gloucester. Le Racing, récent finaliste, a les moyens de disposer du Connacht et des Harlequins. Enfin, Toulon devra en découdre avec Sale et les Scarlets, pendant que La Rochelle affrontera Bath et Édimbourg. Chaque club disputera quatre matchs en phase de poule (un aller et un retour face aux équipes énoncées précédemment), avec une première journée à jouer le week-end du 11,12 et 13 décembre prochain. Ensuite, les quatre premiers de chaque groupe seront qualifiés pour les quarts de finale de la compétition, lesquels se disputeront cette saison en rencontres aller-retour en avril. Puis on reviendra à du classique, avec les deux demi-finales début mai, avant la grande finale, si tout va bien évidemment, le samedi 22 mai au Stade Vélodrome de Marseille, lequel devait déjà recevoir l’événement lors de l’édition précédente. Par ailleurs, les équipes classées entre la 5e et la 8e place de chaque poule à l’issue de la phase préliminaire, seront reversées en Challenge Cup, avec un huitième de finale à disputer. En effet, dans cette dernière compétition, quatorze clubs sont initialement engagés au sein d’une seule poule, avec d’abord quatre matchs au programme sans aucune chance de rencontrer une formation du même championnat, avant d’en dégager les huit meilleures.

Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?