Aix en puissance

  • Clément Darbo (Provence Rugby) contre Carcassonne
    Clément Darbo (Provence Rugby) contre Carcassonne Midi Olympique - Stephanie Biscaye
Publié le

Rigoureux, pragmatique, Provence Rugby a empoché son deuxième succès à l’extérieur. Carcassonne court toujours après une première victoire à domicile. Inquiétant !

Après un premier voyage fructueux à Soyaux-Angoulême, Provence rugby a doublé la mise vendredi soir à Albert-Domec et mis un terme à une série de six défaites consécutives sur la pelouse carcassonnaise. Un petit point d’écart a suffi au bonheur des Provençaux. Les hommes de Ludovic Radosavljevic se sont imposés, non pas parce qu’ils étaient meilleurs, mais plus disciplinés, plus rigoureux et pragmatiques. Ils ont également comblé leur déficit en défense (trois essais encaissés) par l’insolente réussite de leur arrière et buteur, Florent Massip. Le natif de la Réunion et ancien joueur d’Oloron, a de son pied droit sanctionné au prix fort l’indiscipline audoise à huit reprises.

Si Aix est reparti victorieux d’Albert-Domec, il ne doit pas qu’une fière chandelle à son buteur. La charnière (Darbo- Radosavlejvic) a parfaitement mis sa formation dans le bon sens de la marche. La mêlée provençale a également apporté sa pierre à l’édifice du succès. À la 72e minute, elle prend le dessus sur sa rivale à trente mètres des poteaux audois offrant à Florent Massip l’occasion de s’assurer un confort au tableau d’affichage (28-23) jusqu’au coup de sifflet final. Le précédent partage des points face à Rouen (22-22) à la maison, n’était qu’une petite sortie de route. Le plan concocté par le manager, Fabien Cibray a parfaitement bien fonctionné. « On a fait le match parfait à l’extérieur. Le pack a réussi à prendre Carcassonne à son propre jeu en conquête. On a bien géré nos temps forts. La copie est correcte même si nous sommes en déficit au niveau des essais. Maintenant, on se concentre sur la réception d’Aurillac. »

Bredouille à Domec

Après Oyonnax, Perpignan, voilà que Provence Rugby est le troisième visiteur victorieux à Albert-Domec en autant de rencontres. Depuis le début de saison, Carcassonne est bredouille à la maison. Les hommes d’Andreï Ursache se sont inclinés dans un débat qu’ils auraient pu aussi bien remporter. Tout au long de la partie, ils ont couru après le score. À un quart d’heure du terme, par une réalisation en bout de ligne, le centre Harry Glover a entretenu l’espoir (23-22), espoir balayé par le pied du buteur provençal. Un troisième revers à la maison pas vraiment apprécié par le manager Christian Labit. « On s’incline en inscrivant trois essais, c’est dur. Sur ce match, des décisions m’interpellent, celle de la 58e minute où Martin Dulon est victime d’un plaquage haut. On hérite seulement d’une pénalité alors qu’au minimum, un carton jaune s’imposait. En supériorité numérique à ce moment de la partie, la fin de match n’aurait pas été la même. Il faut accepter les décisions de l’arbitre mais je suis un peu déçu à l’idée qu’un match puisse basculer sur un détail. »

Vendredi, Colomiers vient à Domec, ce qui n’est pas forcément réconfortant.

Didier Navarre
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?