Les Bleus sortent la tête haute

  • Les Bleus sortent la tête haute
    Les Bleus sortent la tête haute Icon Sport
Publié le , mis à jour

En passant quatre essais et près de quarante points aux Irlandais, les Bleus n'ot certes pas remporté le Tournoi des 6 Nations mais ont une nouvelle fois prouvé que leur renouveau n'avait rien d'une chimère...

En réalité, on a très rapidement compris qu'une victoire finale dans le Tournoi, que les Tricolores attendaient depuis plus de dix ans, serait quasiment impossible à décrocher : deux heures avant le coup d'envoi de cette ultime rencontre face aux Diables Verts, les Anglais d'Eddie Jones avaient en effet écartelé la faiblarde Italie (34-5), obligeant les Bleus à battre l'Irlande par 31 points d'écart, s'ils souhaitaient remporter le vieux Tournoi pour la première fois depuis 2010. De Graal, cette sinistre année 2020 n'en offrit donc guère aux coéquipiers de Charles Ollivon qui, malgré tout, sortirent du Tournoi des 6 Nations la tête haute. Et plus que ça, peut-être...

Face à l'une des meilleures défenses du circuit international, la performance des Tricolores fut sérieuse, pragmatique et, en quelques instants, spectaculaire : après un exploit personnel de Gaël Fickou sur l'aile gauche, Antoine Dupont, déjà auteur de deux essais le week-end dernier, surgissait à l'intérieur du Parisien pour marquer le plus bel essai du match. Néanmoins, les hommes de Fabien Galthié, trop indisciplinés dans les zones d'affrontement (douze pénalités sur ce match...) tombaient malgré eux dans le faux rythme imposé par les Irlandais, lesquels s'appuyaient sur les coups de pompe de Johnny Sexton pour prendre à défaut une défense tricolore agressive mais trop peu étoffée dans le second rideau pour gêner le maître à jouer du Leinster.

Désormais quatrièmes au classement mondial

Il faut pourtant croire qu'en ce moment, rien ne résiste à cette équipe de France insouciante, culottée et à ce point talentueuse qu'elle crée des brèches énormes dans les défenses adverses, dès lors qu'elle se décide à accélérer, portée par cette charnière (Dupont-Ntamack) tellement géniale qu'elle se place d'ores et déjà comme l'une des meilleures de la planète.

Alors, le XV de France n'a pu battre l'Irlande avec la marge qu'il aurait souhaitée. Mais qu'on le veuille ou non, il a dominé de la tête et des épaules un adversaire qui n'avait plus perdu face aux Tricolores depuis quatre ans. Verdict ? Il y a six matchs que Fabien Galthié est à la tête de la sélection et à l'automne 2020, il a quasiment rempli l'objectif (se hisser dans le Top 3 mondial) qu'il s'était fixé aux prémices de son ère : quatrièmes du classement mondial, les Tricolores sont peut-être encore loin des Springboks, des All Blacks et de l'Angleterre mais, à quatre ans du Mondial, elle commence à sérieusement faire cogiter les maîtres du monde...

 

Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?