Les Saracens de retour en Premiership sans jouer ?

  • La Saracens devraient retrouver la Premiership en 2021.
    La Saracens devraient retrouver la Premiership en 2021. PA Images / Icon Sport - PA Images / Icon Sport
Publié le

Alors qu’ils doivent évoluer en Championship cette saison après leur relégation administrative, le Saracens pourraient bien ne jamais disputer de rencontre en deuxième division. La pandémie de Covid-19 bouleverse les plans des clubs de ce championnat, mais également des joueurs, qui pourraient rapidement décider d’aller voir ailleurs pour poursuivre leur carrière…

La bombe a été lachée par le Daily Mail ce mardi. Les Saracens pourraient retrouver l’élite du rugby anglais sans même disputer la moindre rencontre cette saison. Une situation rocambolesque et assez exceptionnelle expliquée par la crise que traverse les clubs de deuxième division anglaise au niveau financier. 

En effet, la moitié des formations de Championship souhaiteraient ne pas disputer le championnat cette année. Une annulation de la compétition en forme de sursis pour eux, puisque ça leur permettrait de libérer des joueurs et à survivre en terme d'économie.

En théorie, les Sarries doivent gagner leur promotion sur le terrain mais cela pourrait changer à la vue de la situation. La Fédération anglaise de rugby a un projet dans lequel elle inclut les Saracens..

 

Une Premiership fermée à quatorze ? 

Le rugby anglais est peut-être à l’aube d’une petite révolution. La RFU envisage dès la saison 2021-2022 de « créer » une Premiership fermée avec quatorze formations. 

Un championnat à quatorze dans lequel sont prévus les Sarries malgré leur situation aujourd’hui. Un avis confirmé par un officiel haut-placé à la Fédération : « En réalité, la Premiership est constituée de 13 équipes dont font partie les Saracens.» Cette hypothèse d’Élite à quatorze signifierait qu’il n’y aurait pas d’équipe reléguée cette saison dans le meilleur championnat anglais. Qui pour rappel, doit débuter le 20 novembre prochain.

Mais qui pour accompagner les joueurs de Mark Mccall ? Le candidat idéal semble trouvé, il s’agit d’Ealing. Un club de l’Ouest de Londres dirigé par Mike Gooley, un ambitieux propriétaire. 

Arrivé en Championship en 2014, les Ealing Trailfinders pourraient tout simplement « payer » leur place dans cette ligue fermée qui est envisagée. Au total, pour accéder à l’Élite, le club londonien pourrait avoir à débourser pas moins de 50 millions de livres. 

 

Une situation compliquée à gérer pour les joueurs

Après l’annonce de la relégation administrative des Saracens, on imaginait logiquement les départs de quasiment tous les cadres de cette équipe. Au final, il n’en fut rien ou presque, mais est-ce que les Farrell, George ou encore Itoje ne vont pas regretter leur choix ? Explications.

Cette saison est spéciale pour tous les joueurs britanniques habitués aux joutes internationales. En juin prochain, les Lions iront jouer les champions du Monde sud-africains sur leur terre pour leur tournée évènement, qui a lieu tous les quatre ans. Un grand moment pour tout joueur de rugby qui peut y participer. 

Il est logique d’imaginer que Billy Vunipola, Owen Farrell ou Maro Itoje seront du voyage en hémisphère sud. Il est en revanche plus compliqué pour ces stars de se présenter face aux Boks en ayant jouer aucun match cette saison, ou alors seulement quelques matchs amicaux. 

Vous voyez où l'on veut en venir ? Les stars des Sarries pourraient rapidement affoler le marché de transferts pour chercher une porte de sortie et continuer - non pas à évoluer au plus haut niveau - mais à jouer au rugby tout simplement ! Des prêts d’un an dans un club qui dispute la Premiership ou même en Top 14, comme Alex Lozowski à Montpellier, sont envisageables. Affaire à suivre…

Vincent Franco
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?