Dridi, un nouveau lion sur la rade

  • Erwan DRIDI (Toulon).
    Erwan DRIDI (Toulon). Icon Sport
Publié le

Titulaire mais peu inspiré lors de la 1re journée, Erwan Dridi a retrouvé le Top 14 contre Brive. Auteur d’un doublé, l’ailier international moins de 20 ans a effacé tous les doutes qui s’étaient installés dans sa tête et a rappelé qu’il faudrait compter sur lui pour la suite de la saison.

Alors qu’il surfait sur une fin de saison 2019-2020 XXL, passée entre l’équipe de France moins de 20 ans et le groupe pro du RCT, Erwan Dridi a connu la première anicroche de sa jeune carrière lors de l’ouverture de la saison à La Rochelle. Maladroit en attaque et mal inspiré en défense, le dernier diamant du centre de formation ne validait pas une préparation remarquable.

« Erwan a fait de très bons matchs de présaison mais a vécu un début de compétition un peu compliqué contre La Rochelle. En suivant, il a continué de s’entraîner avec le groupe mais il fallait attendre la bonne opportunité pour le relancer, expliquait Patrice Collazo vendredi soir. Il a connu une période de doute mais s’est remis la tête à l’endroit à l’entraînement. » Omniprésent en défense et capable de venir aider ses « gros » dans le jeu au sol, le Bleuet a fait preuve de caractère pour son retour dans le groupe. Titularisé pour la troisième fois de sa jeune carrière en Top14, l’ailier a la crinière n’a eu de cesse d’accélérer et de mettre le bazar dans le premier rideau corrézien.
 

Premier essai et… premier doublé en Top 14


« Il a mis du danger, même s’il a perdu un ballon dans le trafic en tentant une passe après contact dans une défense compacte. Il fait une bonne prestation, c’est bien pour lui, il en avait besoin. Il n’était pas parvenu à valider ses matchs de présaison mais a réussi à se remettre dedans. Il a beaucoup travaillé et ce soir il se paie un peu », rajoute Collazo. Mieux, à la réception d’une audacieuse transversale de Sergio Parisse, Dridi inscrivait son premier essai dans l’élite à la 36e minute. Une belle récompense pour un joueur talentueux, qui disputait sa quatrième rencontre en Top14 !


Et ce n’est pas tout : toujours dans les bons coups, l’ailier de 20 ans profitait d’une nouvelle percée de Parisse et d’une passe laser d’Isaia Toeava pour aller inscrire le premier doublé de sa jeune carrière. « Après La Rochelle, j’ai connu une petite perte de confiance… Mais je l’ai retrouvé petit à petit en m’entraînant dur avec l’équipe, souriait le timide ailier de longues minutes après le coup de sifflet final. Un sentiment de joie m’envahit ». Maintenant qu’il s’est remis la tête à l’endroit, ce Varois pur sucre aura à cœur de confirmer qu’à l’instar de Louis Carbonel ou Jean-Baptiste Gros, il a le talent pour prendre de plus en plus de place dans un groupe varois convaincu que son ailier à la crinière est un véritable diamant brut.

Midi-Olympique.fr
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?