Les Columérins sont méfiants

  • Julien SARRAUTE of Colomiers during the Pro D2 match between Colomiers and Provence on March 6, 2020 in Colomiers, France. (Photo by Manuel Blondeau/Icon Sport) - Julien SARRAUTE - Stade Michel Bendichou - Colomiers (France)
    Julien SARRAUTE of Colomiers during the Pro D2 match between Colomiers and Provence on March 6, 2020 in Colomiers, France. (Photo by Manuel Blondeau/Icon Sport) - Julien SARRAUTE - Stade Michel Bendichou - Colomiers (France) Icon Sport - Icon Sport
Publié le

Après avoir concédé leur deuxième défaite de la saison à Carcassonne, les Columérins sont méfiants avant la réception de Rouen.

Avec trois matchs reportés depuis le début du championnat, Colomiers est maintenant lancé dans une course pour rattraper le temps perdu, tout en évitant d’en perdre un peu plus comme cela avait été le cas le week-end dernier avec le maintien du match à Carcassonne malgré vingt et un joueurs absents donc quinze en raison des fameux cas contacts dus à l’épidémie de Covid-19. Se morfondre d’une telle situation serait une perte d’énergie inutile alors que les Columérins ont préféré faire abstraction d’un contexte général souvent illisible pour se concentrer sur la réception de Rouen dès ce vendredi et espérer reprendre leur marche en avant, même si la préparation aura été bien courte. "On ne cherche pas d’excuses, coupe le manager Julien Sarraute, Nous sommes concentrés sur ce que nous pouvons maîtriser pour nous préparer au mieux à affronter Rouen. Cette formation rouennaise n’est plus celle que nous avons rencontrée la saison dernière. C’est maintenant une équipe qui se déplace très bien. Elle arrive toujours à faire des bonnes prestations à l’extérieur, avec beaucoup de points pris, donc on s’attend à devoir relever un gros challenge ce vendredi."

Un match piège

Effectivement, Rouen est sur une dynamique intéressante après un début de saison plombé par deux défaites à domicile lors des trois premières journées, après pourtant un revers encourageant à Perpignan (20-14). Et, c’est bel et bien à l‘extérieur que cette équipe à trouver un nouvel élan en s’imposant à Soyaux-Angoulême puis en décrochant un match nul sur la pelouse de Provence rugby. L’équipe normande n’était pas loin aussi de repartir avec un point de bonus défensif lors de leur dernier déplacement le week-end dernier à Oyonnax, qui est pourtant le véritable épouvantail de ce début de championnat puisque le club de l’Ain a remporté les sept matchs qu’il a pu disputer.

Les Columérins sont donc avertis et font preuve d’une grande prudence pour aborder cette rencontre alors qu’ils ont dû patienter jusqu’à mercredi avant de pouvoir reprendre l’entraînement collectif et qu’ils avaient dû s’entraîner par petits groupes les dix jours précédents du déplacement dans l’Aude.

Mais même si la période n’est pas évidente, le staff de Colomiers a été rassuré par ce dernier match : "Les jeunes nous ont apporté leur envie, leur enthousiasme et ils ont démontré une belle abnégation sur le plan défensif. Certes la qualité du jeu produit était moyenne mais nous avons vu un investissement très intéressant et rassurant pour la suite. Nous avons eu l’opportunité de l’emporter et nous n’avons pas su la saisir, donnant le bâton pour nous faire battre, mais ce n’était pas une défaite mais un apprentissage."

Si Julien Sarraute fait preuve pour l’instant de philosophie, le manager de Colomiers sait pourtant que son équipe ne doit pas trop perdre de temps en chemin car les favoris à la phase finale ne traînent pas en route.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?