Montauban - Provence Rugby, pour qui la passe de trois ?

  • L’arrière de l’USM, Jérôme Bosviel, devrait encore une fois être une des clés de la réception de Provence Rugby à Sapiac.
    L’arrière de l’USM, Jérôme Bosviel, devrait encore une fois être une des clés de la réception de Provence Rugby à Sapiac. Midi Olympique - Stéphanie Biscaye
Publié le

Les Tarn-et-Garonnais comme les Provençaux restent sur deux succès consécutifs. Les deux équipes chercheront à poursuivre sur cette dynamique. Là est tout l’enjeu de ce match reprogrammé à la hâte.

Décidément, l’organisation des rencontres entre Montauban et Aix-en-Provence réserve bon nombre de surprises ces derniers temps. L’an passé, la confrontation n’avait pas pu avoir lieu à Sapiac en raison d’une infection au staphylocoque dans les rangs montalbanais. Cette saison, l’affrontement, programmé lors de la 6e journée, avait été reporté sine die, en raison d’une quinzaine de contaminations à la Covid-19 du côté de Sapiac.

Ce vendredi, l’USM devait initialement se rendre à Valence-Romans, également dans le cadre d’un match décalé. Mais samedi dernier, la LNR a annoncé un changement soudain de programmation en raison de multiple cas positifs au sein du club drômois. Résultat : au lieu d’un déplacement dans l’Est, les Tarn-et-Garonnais se sont vus proposer une troisième réception consécutive avec la venue des Aixois. Un double chamboulement de calendrier, de part et d’autre. Dès la veille au soir, au terme du match remporté au forceps face à Nevers, Florian Ninard s’était préparé à l’éventualité d’un nouveau revirement : "Valence est touché par la Covid et ne joue pas ce week-end. On va préparer comme si on allait jouer vendredi prochain à Valence même si nous ne le savons pas." Le lendemain, l’agenda était réactualisé. Au grand dam de Fabien Cibray. Le manager provençal comptait sur cette semaine plus tranquille pour régénérer ses troupes. Mais, avant même le coup d’envoi de la rencontre face à Aurillac, il avait vu ses plans contrariés le samedi : "Nous avons appris dans la journée que l’on allait rattraper le match de Montauban vendredi prochain. La Ligue nous l’a imposé. L’équipe va enchaîner les fameux neuf matchs d’affilée." Et ce jusqu’au 18 décembre.

87 à 26 sur les deux derniers matchs

Au lieu d’un week-end de relâche, les deux formations vont donc en découdre dans un choc d’équipes - plutôt - en bonne forme. Après trois revers d’affilée, les Sapiacains ont profité de leur retour à la maison pour retrouver le chemin du succès, avec deux résultats positifs face à Soyaux-Angoulême (27-17) et Nevers (25-21), au prix d’une farouche défense. Sans convaincre ni complètement se rassurer. Mais les troupes ont emmagasiné de la confiance pour la suite et ont équilibré leur bilan. Une troisième victoire consécutive, ce vendredi, validerait ce sursaut et autoriserait de l’espoir pour la suite. "J’ai envie que les joueurs croient en leur histoire et soient persuadés qu’ils peuvent battre n’importe quelle équipe", avance Florian Ninard. La venue des Provençaux peut marquer un moment clé dans la saison de Jérôme Bosviel et de ses partenaires. Les visiteurs restent sur trois matchs sans défaite, dont deux victoires obtenues au mental à Carcassonne (31-30) et contre Aurillac (19-16). Le Parc ne maîtrise pas complètement son rugby mais sait forcer la décision avec ses joueurs d’expérience, la botte de Florent Massip et une conquête performante.

Les Tarn-et-Garonnais sont conscients du danger. Leurs deux dernières rencontres face à la formation des Bouches-du-Rhône s’étaient d’ailleurs conclues par deux cinglantes défaites, 51-6 et 36-20. Mais c’était à Maurice-David. Cette fois, les Tarn-et-Garonnais auront l’avantage du terrain à défaut d’avoir celui du public.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?