Matera : « On a travaillé dur pour en arriver là »

  • Pablo Matera (Argentine). Pablo Matera (Argentine).
    Pablo Matera (Argentine). Steeve Haag / Icon Sport
Publié le

De la joie et de la fierté du côté des Argentins, beaucoup de déception, presque de la honte chez les Blacks. Les réactions des acteurs de ce Nouvelle-Zélande – Argentine historique sont diamétralement opposées.

Pablo Matera (capitaine des Argentins) : « C’est un grand jour pour le rugby argentin aujourd’hui. On a travaillé tellement dur pour en arriver là. Tout est dur pour l’Argentine en ce moment, notre pays traverse des moments très difficiles alors si on pouvait leur amener de la joie, on ne devait pas s’en priver. Nous sommes très fiers de notre défense. Tout est question de confiance en ses partenaires à droite et à gauche et dans le système défensif mis en place. Plus le match avançait, plus nous étions confortables avec notre ligne defensive. »

Nicolas Sanchez (ouvreur argentin et auteur des 25 points de son équipe) : « Une première victoire sur les All Blacks, c’est fantastique. Nous nous sommes bien préparés et nous sommes entrés dans ce match en nous disant que nous pouvions gagner et qu’aujourd’hui était LE jour. C’est vraiment fou de battre les All Blacks. »

Ian Foster (entraîneur des All Blacks) :  « Je suis particulièrement déçu par notre performance. C’est la 2e semaine de suite que nous échouons de manière similaire. Nous ne sommes pas parvenus à imposer notre jeu. Nous nous sommes précipités dans certaines phases de jeu et avons commis des erreurs. Cela les a mis en confiance. Cela fait mal surtout quand on voit d’où ils viennent; c’est un jour historique pour eux. Mais pour nous c’est une grosse déception et cette défaite fait mal. Nous n’avons aucune excuse. Les Matchs face aux Pumas, c’est toujours un bras de fer et ce soir l’a encore confirmé. On a vu la différence d’intensité entre les deux équipes. »

Patrick Tuipulotu (2e ligne des All Blacks) : « Ils voulaient la victoire plus que nous et ils se sont imposés physiquement. Ils ont su nous maintenir sous pression pendant tout le match, que ce soit en touche ou en mêlée. »

Sam Cane (capitaine des All Blacks) : « Nos premières 20 minutes ont manqué d’intensité de notre part mais le message était de tenir bon et que les occasions allaient se présenter. Mais nous avons accumulé les erreurs et leur défense a été particulièrement solide. Ce qui est désolant c’est le nombre de pénalités stupides que nous leur donnons. Il nous faut être plus concentrés. » 

Propos recueillis par Jacques Broquet (correspondant).
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?