Colomiers : l’envol parfait de la Colombe

  • Kane PALMA NEWPORT (Colomiers).
    Kane PALMA NEWPORT (Colomiers). Icon Sport
Publié le

Colomiers s’est imposé face à Rouen grâce à une excellent première mi-temps. Les Haut-Garonnais restent invaincus à domicile.

Colomiers lance parfaitement son triptyque à domicile. Avant de recevoir Oyonnax puis Nevers, deux cadors du championnat, les Haut-Garonnais ont réussi leur première de cette série à Michel-Bendichou. Cette victoire face à Rouen, les hommes de Julien Sarraute l’ont obtenu grâce à une excellente première période. Dominateurs en conquête, avec notamment deux pénalités sur des mêlées en faveur des Normands dans les dix premières minutes, les Columérins ont joué à leur rythme pour prendre le score avant la mi-temps.


Cette réussite en conquête a notamment permis d’évacuer la frustration de la semaine dernière : « On n’a pas été considéré comme il le fallait par l’arbitrage dans ce secteur-là contre Carcassonne. Nous avions à cœur de nous rattraper et de montrer l’injustice qu’il y avait eue. Les joueurs ont été très assidus toute la semaine et ont répondu au rendez-vous », déclare l’entraîneur des avants, Fabien Berneau. Avec l’appui de cette conquête, Colomiers a pu s’installer dans le camp adverse et imposer son jeu, fait de rythme et de vitesse. Pourtant, ironie du sort, c’est au moment où les Normands arrivaient enfin à garder le ballon durant plusieurs phases de jeu qu’ils se sont fait punir. C’est Alexis Palisson qui, sur une interception en bout de ligne, concrétise la domination des locaux.

Avec un autre essai et une avance de seize points à la pause, l’ailier aux désormais trois réalisations en championnat confie que c’est sûrement la meilleure mi-temps des siens depuis le début de la saison : « Je trouve que sur nos sorties de camp, sur l’aspect psychologique du jeu au pied et à la main, sur l’alternance, nous étions vachement lisibles depuis le début de la saison. Au contraire, ce soir, au bout d’un moment, les Normands ne savaient plus trop comment nous défendre. Je trouve que ça peut être un match référence sur l’alternance. »
 

Hill impressionné par Colomiers


Pendant quarante minutes, Rouen n’a pas su tenir tête à son adversaire du soir. Totalement dépassés et assez largement menés à la pause, les joueurs du RNR ont relevé la tête en seconde période sans pour autant être en mesure de revenir au score. L’essai d’Adamson à cinq minutes du terme arrive trop tard et sur l’ensemble de la partie, le constat est sans appel pour le capitaine Mathieu Bonnot : « Nous avons été dominés, il n’y a pas grand-chose à dire de plus. Nous n’avons pas été bons, moi le premier. Nous n’avons pas été précis sur notre plan de jeu et du moment où on fait des erreurs individuelles et de nombreuses  fautes, forcément, la tâche s’en trouve compliquée. »


Après la rencontre, le manager de Rouen, Richard Hill, a reconnu la supériorité de Colomiers et s’est montré très flatteur envers son adversaire : « Nous sommes tombés sur une équipe qui a très bien joué, avec beaucoup de rythme. Devant, leur conquête était propre; derrière, ils ont mis beaucoup de rythme. On n’a jamais réussi à nous ajuster défensivement. C’est impressionnant. » Colomiers, avec deux matchs en retard, s’installe durablement dans le top 6 après cette victoire et peut envisager les deux prochaines réceptions plus sereinement.

Damien Souillé.
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?