Garcès : « Le plus gênant en ce moment, c’est ce qu’on entend dans les tribunes... »

  • Jérôme Garces lors du match Stade français - Brive
    Jérôme Garces lors du match Stade français - Brive Icon Sport - Icon Sport
Publié le

Jérôme Garcès (Manager des arbitres) reconnaît que si le huis clos a eu pour conséquence de mettre en exergue certains comportements que les arbitres connaissent depuis longtemps sur les terrains, c’est davantage ce qui se passe en dehors qui chagrine aujourd’hui les directeurs de jeu...

"C’est une évidence de dire ça, mais en ce moment, les stades sont vides. C’est pourquoi éclatent au grand jour des choses qu’auparavant les spectateurs et téléspectateurs n’avaient pas conscience, car leur attention était forcément focalisée sur autre chose. Aujourd’hui, le jeu est réduit à sa plus simple expression, alors on voit et on entend tout ce qui se passe, au niveau des arbitres, des joueurs, des staffs et des joueurs qui sont sur le bord du terrain. Et on se rend compte que plein de petites choses se passent, qui sont susceptibles de perturber tout le monde. Je me mets à la place de la personne qui, pas forcément connaisseuse en matière de rugby, décide pendant le confinement de regarder un match. Elle doit avoir le sentiment de se retrouver devant une cour d’école alors que si les stades étaient pleins, les mêmes choses passeraient inaperçu… Ces chambrages et ces provocations ne sont pas une nouveauté, loin s’en faut. Les arbitres peuvent très bien les sanctionner s’ils le désirent, et ils le font d’ailleurs régulièrement en ce moment, puisqu’ils entendent tout… Le problème est qu’on ne sait jamais bien qui commence dans ce genre de situation, et que cela peut créer de la frustration chez les acteurs. Mais il faut pourtant tempérer tout ça, et faire attention à cette dérive qui ne se circonscrit aujourd’hui plus seulement au terrain. En effet, ce qui me gêne personnellement en ce moment, c’est moins ce qui se passe sur le terrain qu’en-dehors. Depuis deux ou trois journées, on entend beaucoup de choses venir du bord de touche ou des tribunes, notamment des joueurs hors groupe. On entend des commentaires, des contestations, qui viennent de personnes qui devraient probablement s’en abstenir. Je crois qu’il doit absolument y avoir une prise de conscience rapide à ce niveau-là, car non seulement ces commentaires peuvent venir envenimer des situations, mais donnent surtout une très mauvaise image. Même pour les arbitres, c’est difficile, car auparavant les gars sur le terrain n’entendaient pas tout ce qui pouvait être dit au sujet de leurs décisions. Cela contribue à un climat qui n’est pas le plus apaisé en ce moment…"

Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?