Les Tops et Flops de la 9ème journée

  • Les Tops et Flops de la 9ème journée
    Les Tops et Flops de la 9ème journée Icon Sport
Publié le , mis à jour

Nous voici au lendemain de la neuvième journée du championnat, l'heure de faire un bilan sur quels joueurs ont assuré ce week-end. Et au contraire, lesquels sont passés à côté. Voici donc les Tops et Flops de La Grande Mêlée sur cette nuivième journée de Top 14. 

Les Tops : 

  • Sekou Macalou (Stade français) : 101 points

En plus d'êtrele MVP de cette journée, le troisième ligne a affolé le marché des prix de La Grande Mêlée. Alors qu'il ne coûtait "que" 14 étoiles, le Parisien vaut désormais 17,2 étoiles et devient le troisième joueur le plus chez du marché derrière le Lyonnais Tuisova et le Bordelais Dweba. Mais il faut dire que Macalou a été partout et on peut rappeler ses stats : deux essais, deux franchissements, sept plaquages cassés et douze effectués. Macalou était juste une machine face à des Rochelais qui ont beaucoup souffert. Et au total, il a rapporté 101 points. Bien vu à ceux qui avait prédit un réveil du véloce troisième ligne.

  • Aymeric Luc (Bayonne) : 44,5 points

Grosse prestation de l'arrière de l'Aviron Bayonnais qui n'a cessé de donner le tournis à la défense montpelliéraine avec ses relances incessantes. 11 courses balles en main pour Luc qui a d'ailleurs marqué le deuxième essai des Basques. Avec ses cinq plaquages effectués et les deux qu'il a brisé, la note finale du joueur de 23 ans s'éléve à 44,5 points, soit le meilleur total pour un Bayonnais sur cette rencontre. Une belle performance pour celui qui ne coûtait que 8,8 étoiles et qui en vaut désormais 10,8. Et vu sa position d'arrière, il fallait le privilégier à l'artilleur maison Gaëtan Germain. Bien joué à ceux qui ont le flair.

Aymeric Luc (Bayonne) : 44,5 points
Aymeric Luc (Bayonne) : 44,5 points Midi Olympique

  • Swan Rebbadj (Toulon) : 57,5 points

On vous avoue, il y avait le choix entre trois toulonnais, les trois auteurs d'un très bon match à Agen avec un essai inscrit chacun. Mais on a décidé de faire la part belle à un joueur abonné aux tâches de l'ombre : le deuxième et troisième ligne Swan Rebbadj. Avec un franchissement, un essai sur la sirène et huit plaquages effectués, le joueur de 25 ans s'est montré souverain comme toute la troisième ligne toulonnais avec un Dakuwaqa encore très bon à son nouveau poste et un Lakafia qui ne cesse de monter en puissance. Mais sur les stats, c'est bien Rebbadj qui fait le meilleur match avec 57,5 points au final et une côte qui grimpe de deux étoiles. Pour s'offrir les services de Rebbadj, il faudra débourser 13,4 étoiles soit autant... que son compère au poste Dakuwaqa, qui lui est toujours inscrit à l'aile car on ne s'appelle pas Patrice Collazo.

Les Flops :

  • Jules Plisson (La Rochelle) : 2 points

Amis Rochelais, si vous ne voulez pas lire la suite de cet article, on ne vous en voudra pas. Car ce qui va suivre peut passablement vous décevoir. Dimanche soir face au Stade Français, les Maritimes n'ont pas du tout été à la fête. Personne n'a échappé à une mauvaise note, pas même Jules Plisson. Seulement deux points au final pour lui, ce qui contraste avec 35,5 de la semaine dernière. Alors certes il a marqué des points, effectué sept courses balles en main. Mais ses trois plaquages manqués couplés à la lourde défaite rochelaise donnent au final une note bien terne. -1,6 étoile sur la valeur de Jules Plisson qui coûte encore 13,7 étoiles.

  • Dillyn Leyds (La Rochelle) : -9,5 points

Il est le plus mauvais rochelais en terme de points. Pourtant très performant depuis son arrivée à La Rochelle, Dillyn Leyds en a vu de toutes les couleurs face à des joueurs comme Macalou ou Naivalu, son vis-à-vis. Au final, le bilan est très négatif avec -9,5 points. Il y a deux plaquages manqués notamment celui sur le premier essai de Macalou. Mais bon, ce carton jaune pour cette faute bête classique d'en avant volontaire plombe le match du véloce Springbok. Un match à oublier pour Leyds qui perd 1,4 étoile sur sa valeur et qui vaut désormais 13,4 étoiles. Mais l'ailier reste un bon coup et si vous l'aviez mis lors de la troisième journée, à une époque où il ne coûtait pas aussi cher, il pourrait vous faire vibrer face au Racing 92 dimanche soir.

Dillyn Leyds (La Rochelle) : -9,5 points
Dillyn Leyds (La Rochelle) : -9,5 points Midi Olympique

  • Pierre Bourgarit (La Rochelle) : 1,1 point

Aux portes du XV de France, le talonneur Pierre Bourgarit n'a pas marqué des points sur ce week-end. Si l'on s'en tient à La Grande Mêlée bien sûr, on ne s'appelle pas Fabien Galthié. Mais force est de constater que le gersois d'origine n'a pas pu faire pencher la balance en faveur de son équipe, malgré une bonne présence défensive avec ses sept plaquages. Ceux qui avaient misé sur le vif talonneur ont de quoi être déçus, seulement 1,1 point dans la besace. Ce qui est très peu pour un joueur qui coûtait 15,8 étoiles avant cette journée. Le prix est donc descendu à 14,5 étoiles. Mais on compte évidemment sur la hargne et la tenacité de Bourgarit pour revenir dans le gota des joueurs coûtant plus de 15 étoiles. Et encore désolé amis rochelais, les deux prochains flops étaient encore maritimes, on vous passera les noms pour vous éviter le mal de crâne...

 

Viens jouer à La Grande Mêlée sur iOS ! 

Viens jouer à La Grande Mêlée sur Android ! 

La Grande Mêlée
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?