Colomiers veut se tester

  • Gilen Queheille, numéro 9 du l’USC lors du déplacment à Aix-en-Provence. Photo Icon Sport
    Gilen Queheille, numéro 9 du l’USC lors du déplacment à Aix-en-Provence. Photo Icon Sport
Publié le

Véritable choc de cette dixième journée, Colomiers aura fort à faire pour faire tomber Oyonnax qui n’a toujours pas perdu cette saison.

C’est le premier très gros rendez-vous pour Colomiers cette saison. Face à une équipe d’Oyonnax encore invaincue en championnat après sept rencontres, le challenge sera de taille pour des Haut-Garonnais. Toujours touchés par la pandémie de la Covid-19, la préparation de ce match n’est pas optimale même si quelques joueurs sont de retour à l’entraînement : "On continue d’évoluer dans un écosystème assez complexe donc on s’adapte et on essaie de faire au mieux", confie Julien Sarraute. Une situation pas forcément évidente à gérer même si, avec la victoire face à Rouen, les joueurs à la colombe ont parfaitement lancé la série de trois réceptions et peuvent s’appuyer sur le match de la semaine dernière, comme l’explique le coach columérin : "On a pris conscience qu’on était capable de faire de bonnes choses. Il nous reste encore beaucoup de points à améliorer, à maîtriser. On a fait une prestation intéressante qui doit nous servir d’objectif de travail pour préparer le match d’Oyonnax".

Le match à venir face aux joueurs de l’Ain sera un vrai examen de passage pour les joueurs de Colomiers puisque c’est le premier cador du championnat qu’ils vont affronter cette saison : "C’est la première fois qu’on joue une équipe si bien classée. C’est un défi supplémentaire pour se mettre au niveau", affirme l’arrière de Colomiers, Thomas Girard.

Gagner la bataille du terrain

Au-delà du fait de jouer contre une équipe mieux classée et qui n’a pas encore perdu de match cette saison en championnat, cette rencontre permettra aux joueurs de Julien Sarraute de savoir où ils se situent dans cette Pro D2 toujours plus homogène saison après saison. Sur la pelouse du stade Michel-Bendichou, Colomiers affrontera une équipe "taillée pour le Top 14" selon les dires de Julien Sarraute. Ce dernier sait d’ailleurs que ses joueurs devront rendre une copie parfaite, notamment dans la gestion de l’occupation, pour espérer dominer Oyonnax : "Toutes les phases de jeu vont être importantes. C’est une équipe qui joue beaucoup chez l’adversaire, qui maintient la pression. On connaît cette qualité, on connaît aussi leur forte capacité à contre-attaquer du champ profond avec des joueurs de grandes qualités. Aujourd’hui, c’est une équipe invaincue, qui a été structurée et profilée pour le Top 14. Samedi, on va se mesurer au Top 14, on est averti, il faudra qu’on soit très propre, très efficace dans notre jeu pour exister dans cette rencontre".

Gérer les sorties de camp

Si l’occupation du terrain sera un des enjeux clé de cette rencontre, pour Thomas Girard, Colomiers ne devra pas se contenter de faire que du jeu au pied samedi : "Effectivement, il y aura une sorte de guerre d’occupation, sachant qu’il y a deux bonnes conquêtes et qu’ensuite les sorties de camp ne seront pas évidentes. On va essayer de mettre de l’alternance parce que leur rendre le ballon en permanence, ce n’est pas la bonne solution".

Colomiers va donc pouvoir se comparer à ce qui se fait de mieux dans le championnat cette saison. Samedi soir, sur sa pelouse les joueurs à la colombe devront faire un sans-faute dans tous les secteurs de jeu pour mettre fin à l’invincibilité d’Oyonnax et rester invaincu à domicile, avant de recevoir Nevers la semaine prochaine pour une troisième réception de suite.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Midi Olympique
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?