La dernière marche des Dragons

  • Après avoir renversé Leeds, les Catalans de Rémi Casty et Joel Tomkins (à gauche) vont s’attaquer à St Helens. Photo Icon Sport
    Après avoir renversé Leeds, les Catalans de Rémi Casty et Joel Tomkins (à gauche) vont s’attaquer à St Helens. Photo Icon Sport
Publié le

Nous y voilà. Plus de douze mois après le début de la saison, préparation incluse, les Dragons sont dans le dernier carré. Une place qu’ils doivent à leur très belle performance contre Leeds (24-12).

Ce soir (20 h 45), à St Helens, les Dragons catalans disputeront la troisième demi-finale de leur histoire, eux qui n’ont jamais réussi à se hisser en finale d’une compétition que seules quatre équipes ont déjà remporté (Wigan, Leeds, St Helens et Bradford). "En début de saison, nous avions fixé des objectifs, dont le minimum était une finale. Il reste une marche à franchir. C’est aussi pour cette raison que la joie a été retenue et contenue la semaine dernière. Je vous promets que si on gagne à St Helens, ça se verra" résume l’arrière, Sam Tomkins.

L’international anglais, grand artisan de la qualification des Catalans est le facteur X. Celui qui bénéficiera d’un marquage à la culotte ce soir et qui demande au groupe de passer par la case sacrifice. "Nous avons la chance d’avoir un grand président comme Bernard Guasch. D’autres propriétaires n’ont pas fait les efforts financiers qu’il a faits. La situation du club, avec tous les déplacements en Angleterre, est complexe. Bernard Guasch est allé au bout avec nous, d’autres auraient dit stop, on se revoit la saison prochaine. Pour tous ses sacrifices, il faut en faire autant sur le terrain, c’est à nous de lui rendre maintenant", rajoute celui qui, pour sa deuxième saison en Sang et Or, se verrait bien tirer les Dragons en finale d’une compétition qu’il a déjà jouée et gagnée à trois reprises.

"St Helens, c’est autre chose que Leeds. Ils sont les tenants du titre et ils ont fait la course en tête avant de se faire doubler par Wigan en toute fin de phase régulière. C’est complet, ils sont frais et reposés et ils nous attendent", prévient le coach Steve McNamara qui a passé son début de semaine à défendre le cas de deux des siens.

McIllorum suspendu

En effet, son talonneur Micky McIlorum et son deuxième ligne, Joel Tomkins sont suspendus respectivement six et huit matchs. Deux sanctions officialisées mardi soir, suite à des gestes jugés dangereux et ou inappropriés vendredi dernier à Warrington. En attendant, le coach ,qui a toujours assuré "que ses joueurs ne seraient pas punis", a dû se raviser et sortir son plan B. L’absence de McIlorum met un sérieux coup de canif au secteur de l’agressivité qui a balayé Leeds pendant quatre-vingts minutes. "Il faudra être encore plus agressif, solidaires et attentifs. En tout cas, il ne faudra pas descendre en dessous du niveau qui a été le nôtre contre Leeds", promet le pilier de 29 ans, Julian Bousquet qui débutera avec son capitaine Rémi Casty (35 ans).

Après 2009 et 2014, les Catalans vont à nouveau goûter à l’excitation d’une demie de Super League. En espérant que cette fois, la marche ne soit pas trop haute pour une équipe très compétitive et qui, sur le papier, possède les joueurs pour filer en finale.

Bruno Onteniente
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?