Les 40 millions d’euros d’aides se rapprochent

  • Les 40 millions d’euros d’aides se rapprochent
    Les 40 millions d’euros d’aides se rapprochent
Publié le

Ce mardi, Emmanuel Macron a dévoilé, en visioconférence, les dispositifs de soutien aux acteurs du sport. Si la répartition n’est pas actée, les grandes lignes sont connues. De quoi rassurer un peu les dirigeants.

Le rendez-vous était attendu avec une vive impatience, après des semaines de travail et de palabres en coulisses. Ce mardi, à 11 heures du matin, Emmanuel Macron a reçu, en visioconférence, les acteurs du monde du sport pour présenter la série de mesures prises pour venir en aide aux clubs et aux fédérations. Le Premier ministre, Jean Castex, et les ministres des Finances, de l’éducation et du sport et des PME (Bruno Lemaire, Jean-Michel Blanquer, Roxana Maracineanu et Alain Griset) étaient aussi parties prenantes.

À l’occasion de cette réunion à laquelle étaient conviés les Ligues professionnelles, le Cosmos, le Comité national olympique et les représentants de fédérations, dont le rugby avec Bernard Laporte, le président de la République a confirmé les premières enveloppes prévues pour soutenir le sport. Au total, près de 400 millions d’aides iront à tout le secteur, amateur, professionnel et salles de sport. Concernant les professionnels, 110 millions d’euros ont été chiffrés pour les pertes de billetterie et 100 millions d’exonérations de charges sociales. Emmanuel Macron a détaillé toutes ces aides, à commencer par le fonds d’urgence de 20 millions d’euros à destination des fédérations en difficultés. En amont de cette annonce, Bruxelles avait donné son feu vert à l’aide du gouvernement pour compenser les pertes de billetterie et ce, depuis le mois de mars. Cette somme a donc été arrêtée à hauteur 110 millions d’euros. Deux détails d’importance, à cela : un club ne pourra pas percevoir plus de 5 millions d’euros ; et ce dispositif, portant sur l’ensemble du sport, est prévu jusqu’à la fin novembre mais il sera reconduit jusqu’à ce que la jauge public revienne à la normale.

Les jauges ne devraient pas durer

Si cette prise de parole officielle est de nature à rassurer, reste à savoir quelle sera la répartition exacte par sport et comment les sommes seront distribuées : elles pourraient être directement versées aux clubs ou passer par l’intermédiaire des ligues ou des fédérations. Ce dispositif devrait être validé sous quinzaine, pour une mise à disponibilité très rapide des sommes. Une véritable bouffée d’oxygène pour les instances et pour les formations de Top 14 et Pro D2. La répartition est censée tenir compte de l’activité réelle des clubs, avec une pondération en fonction de l’importance des droits télévisuels. Comme attendu initialement, le rugby, hautement dépendant des recettes jours de match, pourrait recevoir près de 40 millions d’euros. Deuxième élément : comme prévu, les clubs seront exonérés de charges sociales sur les mois d’octobre, novembre et décembre. Ce "paquet-cadeau" fiscal représente une économie évaluée à 105 millions d’euros. Elles seront liées aux huis clos. En fonction des jauges, le pourcentage d’exonération sera allégé.

Sur ce point, les limitations à 1 000 ou 5 000 personnes ne seront pas prolongées après la fin de l’année 2020. Un nouveau dispositif sera mis en place en début d’année, avec un pourcentage au mètre carré disponible par stade, comme les dirigeants l’avaient réclamé depuis quelque temps pour mieux coller à la réalité des enceintes.

Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?