Que vaut vraiment le MHR ?

  • Alex LOZOWSKI of Montpellier celebrates his try with teammates  during the Top 14 match between Montpellier and Brive at Altrad Stadium on October 25, 2020 in Montpellier, France. (Photo by Alexandre Dimou/Icon Sport) - Alex LOZOWSKI - Altrad Stadium - Montpellier (France)
    Alex LOZOWSKI of Montpellier celebrates his try with teammates during the Top 14 match between Montpellier and Brive at Altrad Stadium on October 25, 2020 in Montpellier, France. (Photo by Alexandre Dimou/Icon Sport) - Alex LOZOWSKI - Altrad Stadium - Montpellier (France) Icon Sport - Icon Sport
Publié le

Avec trois matchs en retard et une crise sportive au sein de son staff, les Montpelliérains ont raté leur début de saison. Pourtant, il n’y a rien d’irrémédiable encore et tout pourrait se retourner rapidement.

Une moyenne de deux points par match quand ils peuvent les jouer et déjà trois rencontres reportées, pour une onzième place au classement. Le bilan comptable du Montpellier HR de cet automne est tout sauf reluisant ! Et que dire de sa communication. Soixante-douze heures après avoir annoncé l’arrivée d’Olivier Azam au sein du staff qui devait, selon les termes du communiqué officiel, « travailler main dans la main avec Pierre-Philippe Lafond ». Ce dernier a fait les frais du cuisant revers à Bayonne (29-20). Les tensions (techniques ?) entre l’entraîneur en charge des avants et le manager Xavier Garbajosa étaient trop importantes pour que la cohabitation perdure !

Haouas, Willemse et Rattez au bercail

Et que dire de la gestion de la pandémie au sein du vestiaire ? Le club doit faire face à sa troisième vague. Les Montpelliérains ont été mis en quarantaine par la Ligue jusqu’à mardi 7 heures et les résultats d’une nouvelle série de tests pour savoir s’ils pourront débuter leur semaine de préparation pour la réception de l’UBB, pour le moment programmé le 28 novembre. Et pourtant, malgré ce tableau, Guilhem Guirado et ses partenaires sont aussi des potentiels troisièmes du Top 14. Trois succès lors de leurs matchs en retard (face à Castres, Lyon et Paris) et ils seraient dans les clous ! « Je ne vais pas dire que l’on ne mérite pas notre classement actuel, surtout que nous aurions dû revenir de Bayonne avec au moins le point du bonus défensif. Mais à la décharge des joueurs, cela fait trois semaines que l’on ne peut pas s’entraîner normalement. Avec les matchs amicaux, 50 % de nos rencontres ont été impactées. Nous sommes l’équipe de Top 14 qui paye le plus lourd tribut sportif de cette crise », indiquait ce dimanche Philippe Saint-André qui, depuis son poste de directeur du rugby, tente de colmater les nombreuses brèches sportives et extra-sportives. Il prévient : « On ne va rien lâcher. Il y a eu une grosse remise en question, j’espère. Je crois que des jours meilleurs nous attendent. »

Ce lundi, sa formation va récupérer quelques forces vives et non des moindres : Mohamed Haouas, Paul Willemse, Arthur Vincent son capitaine et Vincent Rattez auront rempli leur quota de trois feuilles de match avec les Bleus. Ils seront à la disposition de Xavier Garbajosa. De là à aligner comme titulaire face à Bordeaux-Bègles ? Une nouvelle saison pourrait débuter pour les Héraultais avec ce retour et une fois que le vestiaire aura tourné la page de la covid-19. Si Montpellier commence à enchaîner les bons résultats, ils pourraient très vite retrouver une place au classement plus conforme avec leur statut.

Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?