Le SA XV chasse un premier succès à Chanzy

  • Les coéquipiers de Paul Belzons veulent remporter leur première victoire à Chanzy contre un concurrent direct. Photo Icon Sport
    Les coéquipiers de Paul Belzons veulent remporter leur première victoire à Chanzy contre un concurrent direct. Photo Icon Sport
Publié le

Lanterne rouge de Pro D2, Soyaux-Angoulême accueille Valence-Romans, un concurrent direct. Dans l’obligation de gagner, les Charentais espèrent dominer leur sujet pour se relancer.

Même s’il y a eu du mieux la semaine passée à Biarritz lors de la huitième défaite en neuf rencontres (15-6) Soyaux-Angoulême ne parvient toujours pas à décoller dans ce championnat. Après neuf rencontres jouées, le club charentais ne comptabilise que six points au compteur et se retrouve dos au mur. Avec six points de retard sur l’adversaire du week-end qui compte de surcroît un match de plus à jouer, Soyaux-Angoulême est dans l’obligation de gagner pour continuer à y croire. Une victoire, la première à Chanzy cette saison permettrait au SA XV de récompenser le travail des dernières semaines. Un cinquième revers cette saison en autant de rencontres à Chanzy plongerait les Angoumoisins dans le précipice. Costaud défensivement dans le Pays basque, Soyaux-Angoulême doit désormais se lâcher, en quête d’un succès : "Devant on est défaillants en touche notamment, il faut régler ça. On travaille très bien, c’est fait avec enthousiasme, on espère que ça va payer ce week-end. Les talonneurs font beaucoup de lancers en plus, nous on travaille beaucoup sur la musculation. Il y a un effort qui est fait en plus sur le secteur de la touche. Aujourd’hui, on a des trois-quarts de feu mais s’ils n’ont pas les ballons c’est compliqué. Il faut qu’ils aient les ballons pour qu’on puisse jouer les coups." À l’heure de cette cinquième réception de la saison Paul Belzons pointe le caractère capital de la rencontre du week-end. "Ça peut être le match de la mort. On a tout perdu à la maison. À nous d’être présent, il faut gagner absolument. On est en mode maintien, on a le couteau entre les dents. C’est un club à sauver, on veut que les Angoumoisins soient fiers de nous, c’est pour cela que l’on travaille" confie le troisième ligne.

Valence-Romans pour se donner de l’air

De son côté Valence-Romans reste sur une défaite regrettable lors de la précédente journée. Un revers amer (13-14) face à Provence Rugby alors que les joueurs aux damiers avaient maîtrisé les débats en première période basculant en tête sans conteste (13-0). Capables de bien faire, les Drômois doivent désormais trouver de la constance pour faire un coup à Angoulême. En cas de résultat positif, Valence-Romans se donnerait un bon bol d’air avant d’accueillir Oyonnax. Ce qui viendrait récompenser le caractère de Drômois en fâcheuse posture lors de l’arrêt précoce du précédent exercice et qui ont cette année mieux négocié leur entame de saison. Il manque un succès à l’extérieur pour valider ce début d’année honorable : "C’est une équipe qui s’est étoffée, ça va être une belle guerre" prévient Paul Belzons le troisième ligne angoumoisin.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Dorian Bercheny
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?