Aixois et Biarrots dos à dos

  • Florent Massip of Aix en Provence during the French Pro D2 Rugby match between Aurillac and Aix on March 22, 2019 in Aurillac, France. (Photo by Baptiste Fernandez/Icon Sport)
    Florent Massip of Aix en Provence during the French Pro D2 Rugby match between Aurillac and Aix on March 22, 2019 in Aurillac, France. (Photo by Baptiste Fernandez/Icon Sport) Icon Sport - Icon Sport
Publié le

Les hommes de Fabien Cibray ont gratté deux points précieux face à des Basques solides et qui peuvent nourrir de gros regrets.

Si Biarritz a eu les occasions de conclure positivement la rencontre (deux échecs de Bosch en fin de match), Provence Rugby, avec son état d’esprit toujours aussi irréprochable, n’aura finalement pas craqué ! Tels sont les enseignements d’un match de haut du tableau où les deux équipes ont livré un match intense avec intensité et engagement. Après un départ canon, les coéquipiers de Ludovic Radosavljevic ont ensuite subi le jeu biarrot qui les a poussés à la faute sans pour autant apparaître au-dessus. Mais c’est l’apanage des grandes équipes, des groupes expérimentés qui viennent scorer au moment opportun pour rappeler à l’adversaire qui est le véritable patron des débats ! Certes, les Aixois ont plié, avec signalons-le, un M. Millotte au sifflet qui a parfois été très sévère avec l’équipe aixoise (dix-neuf pénalités sifflées, deux cartons jaunes distribués et un essai de pénalité trop vite accordé) mais ils ont réussi à ne pas plier, à rester soudés pour obtenir ce partage des points. Le manager aixois était satisfait à la fin du match. « Je dirai pour résumer que le verre est à moitié plein avec ce match nul ! Mais il y a eu encore un gros état d’esprit de la part du groupe, les garçons ont fait un gros match ! Il faut aussi plus de précisions, faire moins de fautes alors même si en face c’était Biarritz ! Mais les deux points sont satisfaisants à l’arrivée. On a été ambitieux dans le jeu, on a proposé des choses offensivement, on a joué notre va-tout et c’est plutôt positif pour la suite. »

Le métronome Massip !

Côté basque, le sentiment semblait plus mitigé même si la déception n’était pas de mise comme le soulignait le coach Nicolas Nadau. « On venait pour gagner et on espérait mieux ! Mais c’est Provence Rugby qui nous a mis la pression sur les montées défensives. À l’arrivée, peut-être que ce match nul est mérité et équilibré ! En seconde période, on a certes manqué deux pénalités mais je pense que nous avons été trop imprécis, trop impatients également. Il nous a manqué aussi de la justesse, de l’énergie que Provence Rugby a eue tout au long des débats. Je le répète Provence Rugby a fait un très bon match ! » Encore une fois, on ne soulignera jamais assez l’importance de l’arrière aixois Florent Massip, qui, a une nouvelle fois, inscrit tous les points de son équipe. Un seul échec dans ses tentatives et le sentiment d’un monsieur plus égal à lui-même dans ses sorties. S’il fallait établir un bilan de cette rencontre, elle aura démontré les capacités morales du groupe aixois qui ne s’est jamais désuni face à des Basques très solides et sûrs de leur force et de leur jeu. Un duel sans vainqueur mais avec deux équipes qui méritent, pour l’heure, de se situer dans le haut du tableau tant la qualité des débats aura été d’un très bon niveau.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Denis Ghigo
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?