Colomiers dans le sens du vent

  • Maxime GRANOUILLET of Colomiers during the Pro D2 match between Colomiers and Angouleme on September 13, 2019 in Colomiers, France. (Photo by Manuel Blondeau/Icon Sport) - Maxime GRANOUILLET - Stade Michel Bendichou - Colomiers (France)
    Maxime GRANOUILLET of Colomiers during the Pro D2 match between Colomiers and Angouleme on September 13, 2019 in Colomiers, France. (Photo by Manuel Blondeau/Icon Sport) - Maxime GRANOUILLET - Stade Michel Bendichou - Colomiers (France) Icon Sport - Icon Sport
Publié le

Colomiers s’adjuge un succès étriqué contre Nevers grâce notamment à l’appui du vent et l’apport du banc.

Cette rencontre avait tout du match piège pour Colomiers. Avec seulement cinq petits jours entre le match nul frustrant contre Oyonnax et cette rencontre contre Nevers, un autre « gros » du championnat, la préparation n’a pas été idéale. En plus de ça, le vent s’est invité pour ce match entre le sixième et le huitième du championnat. Avec un vent de face en première période, Colomiers a subi durant la totalité des quarante premières minutes et termine avec seulement dix points de retard sur Nevers (3-13). Un moindre mal pour les Hauts-Garonnais tant l’USON a dominé sans pour autant arriver à concrétiser ses actions. En cause, de nombreuses fautes de main ou des erreurs individuelles évitables. Des petits détails qui ne permettent pas aux joueurs de Xavier Péméja de faire la différence comme c’est souvent le cas à l’extérieur depuis le début de la saison. « Aujourd’hui, on a fait une première mi-temps de qualité. On n’a pas été assez récompensé, c’est sûr. Il faut qu’on maîtrise mieux les moments clés du match », confie le manager de Nevers, un peu désabusé après le match.

Les remplaçants font la différence

Acculé dans son camp dans le premier acte, Colomiers profite du vent et de l’indiscipline nivernaise pour recoller au score dès le début de la seconde période grâce à la botte de Thomas Girard, pourtant pas en grande réussite dans cette partie (4/7). L’entrée des remplaçants à partir de la cinquantième minute à fait toute la différence dans ce match comme l’explique Fabien Berneau, l’entraîneur des avants columérins : « Les remplaçants ont fait une grosse rentrée. Ils ont apporté ce qu’on leur demande, c’est-à-dire breaker la défense adverse et nous permettre de remonter au score si on est mené. Ce soir, ils l’ont parfaitement fait et je les en félicite ». En difficulté en touche et en mêlée, les entrées successives de Tartas, Elliot, Sheklashvili en première ligne et de Granouillet en deuxième ligne ont permis aux Hauts-Garonnais de retrouver des couleurs en conquête. L’essai de pénalité en fin de match sur une mêlée en est la preuve parfaite. Bien aidé par les deux cartons jaunes reçu coup sur coup par Nevers, Colomiers s’en sort avec une victoire précieuse dans cette rencontre laborieuse.

Bilan positif sur les trois réceptions

Cette victoire face à Nevers marque aussi la fin d’une série de trois réceptions consécutives pour les Columérins. Un enchaînement plutôt réussi avec deux victoires et un match nul permettant de garder l’invincibilité à Michel-Bendichou. Surtout, en affrontant une équipe accrocheuse de Rouen et deux cadors du championnat (Oyonnax et Nevers), Colomiers a montré qu’il sera difficile d’aller leur prendre des points à la maison. « Même si on aurait espéré trois victoires, c’est plutôt positif surtout avec les conditions d’entraînements qu’on a eu. Les joueurs ont fait le dos rond, ils ont continué à travailler et ils méritent ces résultats ». Les joueurs ont eu le droit à trois jours de repos bien mérités avant de repartir à l’entraînement dès ce lundi pour la préparation du déplacement à Béziers samedi prochain.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Damien Souillé
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?