Jaminet sur son nuage

  • Melvyn JAMINET of Perpignan  during the Pro D2 match between Perpignan and Aurillac at Stade Aime Giral on November 27, 2020 in Perpignan, France. (Photo by Alexandre Dimou/Icon Sport) - Melvyn JAMINET - Stade Aime Giral - Perpignan (France) Melvyn JAMINET of Perpignan  during the Pro D2 match between Perpignan and Aurillac at Stade Aime Giral on November 27, 2020 in Perpignan, France. (Photo by Alexandre Dimou/Icon Sport) - Melvyn JAMINET - Stade Aime Giral - Perpignan (France)
    Melvyn JAMINET of Perpignan during the Pro D2 match between Perpignan and Aurillac at Stade Aime Giral on November 27, 2020 in Perpignan, France. (Photo by Alexandre Dimou/Icon Sport) - Melvyn JAMINET - Stade Aime Giral - Perpignan (France) Icon Sport - Icon Sport
Publié le

Quelques jours après la signature de son premier contrat pro, le jeune arrière de l’Usap Melvyn Jaminet s’est offert un doublé contre Aurillac, dont un sublime exploit personnel.

Il est la révélation de cette saison en Pro D2, et il l’a nouvelle fois prouvé, vendredi soir à Aimé-Giral. Son nom ? Melvyn Jaminet. 21 ans et bourré de talent. Auteur de dix-huit points au pied une semaine plus tôt à Vannes, et grand artisan de la victoire de son équipe en Bretagne, le jeune arrière de l’Usap a crevé l’écran contre Aurillac. Impeccable au pied, serein sur les ballons hauts, Jaminet a d’abord fait craquer le verrou adverse en première période, à la suite d’un franchissement du troisième ligne Michael Faleafa. Avant de récidiver à dix minutes du terme sur un véritable un exploit personnel. « Il y a un gros travail des avants. Après, je prends l’intervalle et je ne me pose pas de questions. J’essaie d’aller le plus vite possible derrière la ligne. Ça fait du bien de marquer des essais comme ça. » Et quel essai ! Une feinte de coup de pied, soixante-cinq mètres remontés à toute allure, un cadrage débordement, quatre défenseurs battus… Melvyn Jaminet a fait lever les supporteurs catalans de leur canapé.

Acebes : « Il pue le rugby »

Il lui aura suffi de cinq petites titularisations pour inscrire son premier doublé en carrière et pour devenir le co-meilleur marqueur du championnat (cinq essais depuis le début de la saison, N.D.L.R.). « On sait que Melvyn est un joueur de qualité, il a su saisir les opportunités ce soir (vendredi). C’est un joueur capable de breaker et de finir les coups. Félicitations à lui. Ça fait du bien de voir qu’en plus du collectif, nous avons des individualités. C’est aussi la marque des grandes équipes », lance Gérald Bastide. Déjà convoité par le Top14, Melvyn Jaminet a signé son premier contrat professionnel il y a quelques jours et a prolongé jusqu’en 2024 avec Perpignan. Une décision forte. « C’est une belle semaine pour moi oui. Il y a trois ans, je cherchais un club élite. L’Usap m’a donné l’opportunité d’aller plus haut. Je me sentais reconnaissant envers le club », confie le Toulonnais. « Je suis très content qu’il ait pris la décision de rester ici », lâche Mathieu Acebes. « Je pense qu’il aurait pu se brûler les ailes trop rapidement s’il était parti. Il est dans un club ambitieux, je trouve qu’il est très bien intégré. Melvyn a des qualités indéniables de vitesse, il pue le rugby. Il a su saisir sa chance et il va continuer de grandir. Il aura le temps d’aller ailleurs s’il le souhaite, c’est quelqu’un d’intelligent, il a les pieds sur terre. Je suis très content pour lui, il le mérite », conclut le capitaine de Perpignan. Sur son nuage, Melvyn Jaminet n’en finit pas d’étonner.

Émilien Vicens
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?