Pesenti : « C’était une super première, je m’en souviendrai »

  • Baptiste Pesenti
    Baptiste Pesenti Icon Sport
Publié le , mis à jour

En conférence de presse, Baptiste Pesenti a débrieffé le match France-Italie et parlé de ce contexte particulier d'hommage à Christophe Dominici, disparu cette semaine.

Qu’avez-vous pensé de ce match ?

À chaud, je pense qu’on a fait un match sérieux, propre qu’on s’était dit. On s’était fixé des objectifs, et je pense qu’on les a atteints. L’objectif final était de jouer les Anglais à Twickenham, c’est chose faite.

Un mot sur le contexte pesant de ce soir, comment l’avez-vous vécu ?

On a tous été surpris et choqués d’apprendre cette nouvelle. On s’est ressaisi, on s’est dit qu’on allait faire ça pour lui. Il ne fallait surtout pas sortir de la préparation du match et nous voulions lui faire honneur. Ce soir, je crois que c’est mission accomplie et qu’il est fier de nous.

Baptiste, c’était votre première avec le maillot des Bleus ce soir, qu’avez-vous ressenti ?

C’était une préparation toute la semaine. Quand j’ai appris que j’allais débuter ce match contre les Italiens en plus, qui font partie de mes origines, ça m’a touché. J’ai préparé ce match le plus sérieusement possible et je suis très fier, ce soir, d’avoir pu jouer et d’avoir donné le maximum pour l’équipe même si le stade était vide. On a fait un match très sérieux et je suis hyper fier de cette victoire. C’était une super première, je m’en souviendrai. Maintenant, il y a les Anglais qui arrivent la semaine prochaine, et j’espère qu’on va confirmer contre eux, car on voulait être dans la continuité des trois premiers matches de l’autre groupe et ne surtout pas baisser en régime, et je pense que ce soir, on a rempli le contrat.

Physiquement, comment cela s’est passé ce soir et est-ce que vous vous attendez à un autre niveau la semaine prochaine ?

Physiquement, ça court, ça joue beaucoup. C’était très dur pour ma part, surtout en fin de match. Ce dont je suis sûr, c’est qu’il y aura un cran au-dessus contre les Anglais la semaine prochaine, donc il va falloir un peu récupérer et partir en Angleterre frais et prêt à livrer un beau combat.

Il y a eu 47 jeux au pied ce soir. Pour les avants, cela vous demande-t-il une discipline particulière ?

C’est la particularité du jeu international, il y a beaucoup de jeu au pied, il faut s’adapter. On le travaille beaucoup, notamment notre capitaine Baptiste Serin, qui a fait un focus là-dessus et nous a dit de ne pas perdre d’énergie pour former une ligne compacte. Le but était de pouvoir résister au ping-pong et être hermétique en défense.

Qu’attendez-vous des Anglais la semaine prochaine ?

Pour ma part je n'ai pas du tout regardé. Je regarderai peut-être plus tard, mais il y avait du Top 14 aussi, et on a surveillé nos clubs. On aura le temps cette semaine de basculer sur ce match des Anglais et de le décortiquer comme il faut.

Midi Olympique
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?