Aurillac lance son marathon du maintien

  • Les Cantaliens de Theo Cambon espèrent gagner leur confrontation face aux Audois pour prendre des distances avec la zone rouge.Photo Icon Sport
    Les Cantaliens de Theo Cambon espèrent gagner leur confrontation face aux Audois pour prendre des distances avec la zone rouge.Photo Icon Sport
Publié le

Les Cantaliens reçoivent des Carcassonnais en confiance. Un affrontement qui sent la poudre et qui lance une série de rencontres primordiales pour les hommes de Roméo Gontinéac.

C’est simple : lors des six prochaines journées, les Aurillacois vont affronter cinq formations prédestinées comme eux à jouer le maintien. Une période cruciale que les Cantaliens abordent avec une certaine sérénité au niveau comptable mais qu’il ne faudra pas rater par crainte de rapidement se retrouver en difficulté.

La première étape se déroule ce vendredi sur la pelouse de Jean-Alric et se nomme Carcassonne. Des Audois qui arrivent dans l’Auvergne forts de leur victoire importante face à Grenoble le week-end dernier. Le manager d’Aurillac, Roméo Gontinéac s’attend forcément à une rencontre âpre et très disputée : "Il va falloir que l’on relève le défi physique avant tout. Ensuite, la différence se fera au niveau de la conquête et de la possession du ballon. L’équipe qui dominera l’autre dans ces deux secteurs aura de grandes chances de s’imposer." Le technicien roumain en est conscient, ce sont deux packs d’avants très costauds qui vont se défier dans le Cantal. Les derniers succès de ces deux équipes l’ont été en grande partie grâce à la domination de leurs huit de devant. Carcassonne a mis à mal les Grenoblois vendredi dernier tandis que les Aurillacois avaient écrasé les Montois en mêlée fermée lors de leur dernière rencontre à la maison. Les "gros" sont prévenus, le combat va être rude dans la fraîcheur cantalienne lors de cette douzième journée.

Objectif ventre mou ?

Le début de saison aussi surprenant que réussi des Aurillacois leur offre aujourd’hui un léger matelas par rapport aux dernières places. À l’heure où sont écrites ces lignes, les Auvergnats possèdent huit points d’avance sur la quinzième place, occupée par Soyaux-Angoulême et onze sur Mont-de-Marsan, la lanterne rouge. Un écart que ne veut pas perdre Roméo Gontinéac lors des prochaines semaines : "Cet enchaînement de matchs face à des équipes à notre portée est déterminant pour nous et la suite de notre saison. On ne peut pas se louper." L’objectif des Cantaliens est de rester bien au chaud dans le classement de ce Pro D2, c’est-à-dire sans être poussés à regarder vers le bas de manière trop régulière : "Toutes les équipes du championnat veulent être le plus haut possible, c’est logique. On veut assurer notre maintien au plus vite de notre côté et cela commence dès vendredi."

Si les Cantaliens viennent à arracher les quatre points de la victoire face aux Carcassonnais, ils dépasseraient leur adversaire du soir au classement et occuperaient au minimum la onzième place. De quoi aborder les prochaines échéances avec un peu plus de tranquillité et notamment le déplacement à Angoulême dès la prochaine journée…

Midi Olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?