Philippe Tayeb conforté à la tête du club

  • Philippe Tayeb conforté  à la tête du club
    Philippe Tayeb conforté à la tête du club
Publié le

Les actionnaires du club, réunis en Assemblée Générale, ont voté pour un changement du mode de gouvernance, en actant la bascule vers un conseil d’administration, dont Philippe Tayeb a été élu président.

Mercredi soir, les actionnaires de l’Aviron bayonnais étaient réunis sous le chapiteau du stade Jean-Dauger pour une assemblée générale dont un des points importants était de voter pour ou contre le changement du mode de gouvernance. Voulu par Philippe Tayeb et un pool d’actionnaires, il visait à fusionner le conseil de surveillance et le directoire pour créer un conseil d’administration de neuf actionnaires. Au cours d’une longue AG de trois heures, qui s’est déroulée dans un climat "un peu tendu" (Nikolas Blain, président des Socios), le changement du système de gouvernance et le retour à un CA ont été actés (82 % des voix pour). Philippe Tayeb a été élu, dans la foulée, président de ce conseil d’administration pour les quatre prochaines années. "Il n’y a pas de satisfaction particulière. C’est juste la continuité d’un projet qui est mené depuis trois ans maintenant, avec la confiance de 82 % des actionnaires, rappelle-t-il. Après, je respecte les décisions de toutes les parties. Chacun a bien travaillé sur ces trois ans. Tout le monde a amené sa pierre à l’édifice. Maintenant, il faut retrouver de l’apaisement et se tourner vers l’avenir de l’Aviron."

Tayeb : "Ce sujet, je veux qu’on le boucle. Il n’y aura pas de fusion"

En face, du côté des désormais ex-membres du conseil de surveillance, Elie Benmergui, premier actionnaire de l’Aviron bayonnais avec environ 10 %, n’a pas tardé à réagir au sortir de la salle : "Nous sommes partis sur un nouveau projet. Nous nous inclinons par rapport au résultat des urnes. Je pense que les dés étaient déjà pipés."

Le PDG de Glass Partners Solutions regrette qu’une résolution "comme on avait fait en 2018, pour interdire l’Aviron bayonnais de se rapprocher d’un club voisin ou d’un autre club pour qu’on reste avec nos couleurs" n’ait pas été mentionnée dans les nouveaux statuts. "Dans le PV de l’assemblée de mercredi soir, il stipulera qu’il n’y aura aucune fusion pendant mon mandat répond Philippe Tayeb. Ce sujet, je veux qu’on le boucle."

Elie Benmergui a également pointé du doigt la mise à l’écart des Socios, qui ne siégeront pas au sein du nouveau CA, alors qu’une place leur était réservée au conseil de surveillance : "C’est un affront." Dans un souci d’apaisement, Nikolas Blain, président desdits Socios, explique se tenir à la disposition des nouveaux administrateurs et du futur président pour discuter d’une éventuelle réintégration. "Nous allons rencontrer toutes les associations de supporters, annonce Tayeb. On va nommer une personne au sein du conseil qui sera en charge des relations auprès des associations et ils seront proposés aux personnes qualifiées du CA avec un point de rencontre tous les trimestres."

Tous espèrent au plus vite le retour de la sérénité en coulisses, alors que Bayonne était reparti sur de bonnes bases depuis deux ans. "On prend acte du résultat de ce soir et on espère que les choses pourront revenir au calme et que le dialogue pourra se réinstaurer. Il va falloir recoller les morceaux", souligne Blain. De son côté, Elie Benmergui, qui restera malgré tout actionnaire, termine : "Bayonne, ça restera toujours ma passion. On sera tous derrière Yannick Bru et son staff. Pour moi, ils sont la seule caution morale du club aujourd’hui."

Pablo ORDAS
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?