Mont-de-Marsan assure l'essentiel

  • Patrick Milhet.
    Patrick Milhet. Icon Sport
Publié le

Face à un concurrent direct au maintien et dans des conditions difficiles, les Landais ont assuré l’essentiel. Sans trembler.

Couteau entre les dents après sept défaites consécutives, les Montois s’étaient promis, pour ce match déjà décisif, de tenir la feuille de route fixée cette semaine : discipline, conquête, agressivité défensive. Sur ce plan-là, rien à redire à leur prestation, ils ont tenu promesse.


De grandes envolées il n’y eut pas, les conditions atmosphériques ayant douché avant le coup d’envoi les rêves de rugby offensif. Et c’est peut-être un mal pour un bien. Car dès lors qu’il semblait impossible de déplacer le ballon vers les extérieurs au risque de se faire sévèrement contrer, il s’agissait de se recentrer sur les fondamentaux, et force est de constater qu’à ce jeu, les Landais se sont montrés particulièrement performants face à un adversaire pourtant bien pourvu dans ce domaine. La conquête directe, l’intensité des plaquages, la parfaite maîtrise sur les points de rencontre leur ont permis de prendre le dessus. On ajoutera qu’au fil du match, ils ont clairement pris l’ascendant physique, à l’image de cette dernière mêlée emportant les Normands sur une dizaine de mètres.


De quoi rassurer, sinon réjouir Patrick Milhet, leur manager : « Pour la première fois cette saison nous arrivons à enchaîner trois matchs consécutifs. Déjà à Montauban, nous avions pu noter une progression qui s’est confirmée ce soir. Bien sûr nous restons dans une situation compliquée, mais la performance de nos avants ce soir nous donne des motifs d’espérer. J’avais dit que les deux matchs précédents devaient nous permettre de monter en pression pour cette rencontre. Les joueurs ont su répondre à nos attentes sur les bases et sur le plan de jeu que nous avions fixé. Maintenant, il faut confirmer et tenter d’enclencher une dynamique positive. »
 

À la chasse aux points

 

Les Rouennais, quant à eux, sont repartis déçus de ce déplacement ciblé, à l’image de leur manger Richard Hill : « Ce soir il n’y a rien à retenir de notre prestation. Si nous avons fait illusion en première période, aucun secteur n’a véritablement fonctionné et nous avons perdu pied petit à petit. Même notre banc n’a pas apporté ce que nous espérions. Il faut vite passer à autre chose, mais ce soir aucun de mes joueurs ne peut revendiquer de faire partie des sélectionnés pour le prochain match. »
Le week-end prochain, il s’agira pour les Landais de confirmer, pour les Normands de redresser la barre. Mais pour l’un comme pour l’autre, l’objectif est le même : partir à la chasse aux points pour se donner de l’air.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Pierre Baylet.
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?